0
Dubai Airshow 2019
Dubai Airshow 2019 : vers une commande de deux GlobalEye supplémentaires pour les EAU © Saab

| BOQUET Justine

Dubai Airshow 2019 : vers une commande de deux GlobalEye supplémentaires pour les EAU

Mardi 19 novembre, le ministère de la défense des Emirats Arabes Unis a annoncé son souhait de se doter de deux GlobalEye supplémentaires.

A l'occasion du Dubai AirShow, le Ministère de la défense des EAU a annoncé que des négociations étaient actuellement en cours avec Saab afin de contractualiser une commande de deux GlobalEye. Une annonce faisant échos à celle de 2015, où Dubai avait alors officialisé l'acquisition de deux premiers Global 6000. Dès 2017, un troisième appareil était commandé.

S'en sont suivies plusieurs étapes de développement chez Saab, permettant de réaliser le premier roll out de l'appareil le 23 février 2018. Le premier vol du premier GlobalEye eut lieu quelques jours plus tard, le 14 mars. A peine un an plus tard, le 3 janvier 2019, le second appareil réalisait son premier vol. Enfin, le 30 août dernier c'était finalement au tour du troisième appareil. Désormais, les tests d'aérodynamisme en vol sont terminés et des essais de vérification des systèmes sont en cours. Les programmes de formation ont débuté par ailleurs avec les clients de l'appareil.

Si l'échelle de temps paraît courte pour un tel développement, cela est notamment dû à la façon dont a été imaginé ce programme. En effet, Saab a décidé de capitaliser sur son savoir-faire et sur des sous-systèmes et capteurs déjà existants. L'industriel s'est ainsi appuyé sur des capacités éprouvées afin de mettre au point rapidement un système complet.

L'intérêt d'un appareil de surveillance tel que le GlobalEye, rappelle Saab, provient avant tout de la forme et de l'inclinaison de la terre. En effet, un radar terrestre ne permet pas de détecter sur de longues distances les cibles évoluant à basse altitude. Le concept d' « early warning » est ainsi impossible avec ce type de technologie et ce type d'objet, explique l'industriel. La mise en œuvre d'un avion de surveillance permet dès lors de combler cette faille en couvrant une surface étendue. Par ailleurs, dans le cas du GlobalEye, l'intégration du radar Erieye ER combiné à la suite de capteurs permet d'observer l'ensemble des trois domaines et de surveiller aussi bien l'activité en mer, sur terre qu'en l'air. Une surveillance pouvant par ailleurs être faite simultanément dans les trois domaines afin d'obtenir une vision complète de la situation opérationnelle.

GlobalEye Saab Dubai Airshow Dubai Air Show

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription