2
Aviation Civile
Coronavirus : Un pont aérien avec la Chine pour acheminer des masques et du fret médical
Coronavirus : Un pont aérien avec la Chine pour acheminer des masques et du fret médical
© Air France

| HEGUY Jean-Baptiste

Coronavirus : Un pont aérien avec la Chine pour acheminer des masques et du fret médical

Dimanche 29 mars, un avion cargo d'Air France a atterrit à Roissy en provenance de Shanghai avec notamment 5,5 millions de masques chirurgicaux. Ce chargement s'inscrit dans le cadre d'une commande de 1 milliard de masques annoncée en fin de semaine dernière par le gouvernement.

100 tonnes de fret médical 

Dans le contexte de la crise mondiale du coronavirus, les compagnies aériennes ne sont pas seulement mises à contribution pour rapatrier les Français encore bloqués à l'étranger. Ainsi, un Boeing 777 cargo d'Air France a atterri le 29 mars à Roissy avec à son bord un total de 100 tonnes de matériel médical, dont 5,5 millions de masques chirurgicaux destinés aux services hospitaliers. Dans ce total, 2,5 millions ont été commandés par le groupe de luxe LVMH pour l'Etat. Ce premier lot fait partie d'une commande de 10 millions, chirurgicaux et FFP2 (filtreurs de particule) pour un coût total de cinq millions d'euros. 

Un pont aérien qui va durer 16 semaines

Le vol qui a atterri hier en provenance de Shanghai et le premier d'une longue série qui va permettre d'instaurer un véritable pont aérien entre la Chine et la France, pour acheminer du fret médical et notamment des masques dont la France manque, étant capable de produire seulement 8 millions de masques par semaine, mais que les besoins pour les soignants sont de 40 millions de masques par semaine. La France a fait une commande massive de masques d'un milliard d'unités et va se fournir auprès de la Chine et d'autres pays étrangers. Le pont aérien avec la Chine devrait s'étendre sur seize semaines. 

Répondre à () :


Captcha
jacques | 30/03/2020 17:24

C'est du grand marketing ! D'abord les Chinois nous envoient le virus et après ils nous vendent les masques qui nous en protègent. SUPER !

LE GALL | 31/03/2020 10:02

Bravo à ceux qui ont obligé les français à prendre des médicaments génériques fabriqués tous ailleurs, pour gagner des sous. Et bravo pour la pollution et les coûts engendrés par ces décisions. Quand je pense que la sécu m'a refusé le remboursement de taxi pour emmener mon père de 99 ans à l'hôpital parce que ce n'était pas un taxi conventionné..., et que pour le savoir il suffit de lire la petite vignette sur la vitre arrière...(citation exacte de la réponse avec 3 passages en commission).

| | Connexion | Inscription