0
Aviation Civile
Coronavirus : Le transport aérien mondial va encore brûler 77 Md$ au second semestre
Coronavirus : Le transport aérien mondial va encore brûler 77 Md$ au second semestre
© DR

| HEGUY Jean-Baptiste

Coronavirus : Le transport aérien mondial va encore brûler 77 Md$ au second semestre

Cette prévision tient compte du fait que le trafic repart très progressivement et moins rapidement que prévu. L'IATA estime que le retour aux profits ne se fera pas avant 2022.

Compte tenu du redémarrage très lent du trafic aérien mondial, les dernières prévisions financières de l'IATA (Association internationale du transport aérien) suite aux effets de la crise du transport aérien, ne sont pas engageantes. L'IATA prévoit que le secteur aérien va encore "brûler" 77 Md$ de trésorerie supplémentaires, en dépit du redémarrage des opérations. Cela représente 13 Md$ par mois, ou 300 000 dollars par minute ! L'IATA estime que l'industrie du transport aérien devrait encore perdre 5 à 6 Md$ par mois en 2021. Et que le retour aux profits ne devrait être possible qu'à partir de 2022. 

160 Md$ d'aides venues des gouvernements

C'est pourquoi l'IATA appelle les gouvernements des Etats à continuer de soutenir l'industrie pour la saison d'hiver incluant des aides financières ou des mesures additionnelles de soutien. En incluant les aides financières directes, les prêts, les allègements de charges etc. les gouvernements ont déjà fourni un total de 160 Md$ pour soutenir le secteur aérien international en crise. Rappelant les projections faites par le "Air Transport Action Group", l'IATA estime que la crise, conjuguée au lent redémarrage met en péril un total de 4,6 millions d'emplois dans le secteur de l'aviation mondiale. Compte tenu des effets induits du transport aérien sur l'économie globale, 46 millions de suppressions d'emplois potentielles sont à craindre, avec un risque financier global évalué à 1,8 trillion de dollars. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription