0
Aviation Civile
Coronavirus : La France limite très fortement les voyages vers l'Outremer et les pays non-UE
Coronavirus : La France limite très fortement les voyages vers l'Outremer et les pays non-UE

| HEGUY Jean-Baptiste

Coronavirus : La France limite très fortement les voyages vers l'Outremer et les pays non-UE

La France a annoncé qu'à partir du 31 janvier, les voyages vers les destinations ne seraient plus autorisés que pour des raisons "impérieuses". Les "motifs impérieux" concernent aussi les voyages entre la France et les pays extérieurs à l'Union européenne.

Contre toute attente, la France échappe pour l'instant à un troisième reconfinement. Mais le premier ministre Jean Castex a annoncé vendredi soir des mesures renforçant le couvre-feu, notamment pour tenter de limiter la diffusion des "variants", notamment anglais, du Covid-19. Parmi les mesures annoncées, l'exigence d'un "motif impérieux" de voyage pour toutes les destinations de l'outremer, à compter du mardi 2 février. Ce renforcement des restrictions vient notamment du fait, qu'en Guadeloupe, par exemple le "variant anglais" ne circule pas. 

Des garanties "Covid" existent déjà

Ces restrictions vont à nouveau rendre difficile la situation des compagnies aériennes desservant les destinations concernées. Fort heureusement pour leurs passagers, elles ont toutes mises en place des garanties ou des assurances "Covid" qui permettent à leurs clients d'avoir une possibilité d'être remboursés ou de voir une partie de leurs frais afférents pris en charge. Corsair a été la première compagnie en France en juillet dernier à lancer cette assurance "Covid" en complément d'une offre "Totale sérénité" permettant aux clients des modifications sans frais de leur billet (avec réajustement tarifaire si le nouveau tarif étais plus élevé) ou de demander un remboursement intégral de leur billet sans avoir à présenter de justificatif. Les compagnies du groupe Dubreuil, Air Caraïbes et French Bee, avaient fait de même en septembre 2020. 

Renforcement pour les voyages hors Union européenne

Les "motifs impérieux" seront aussi nécessaires pour les voyages vers ou en provenance d'un pays hors de l'Union européenne. Pour tous les voyages vers un pays de l'Union européenne, un test PCR sera suffisant mais obligatoire. Au delà des restrictions liées à la France, l'exigence de test systématique pour tout voyageur issu d'un pays de l'Union européenne semble être le début d'une harmonisation des règles européennes, demandées par l'ensemble de la chaîne du transport aérien souhaitant privilégier les tests face aux quarantaines, très dommageables pour la reprise du trafic. 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription