0
Défense
Corée du sud: Intelligence artificielle et robots sniper au nord du 38ème parallèle
Corée du sud: Intelligence artificielle et robots sniper au nord du 38ème parallèle

| Yannick Genty-Boudry

Corée du sud: Intelligence artificielle et robots sniper au nord du 38ème parallèle

Le ministre sud-coréen de la défense Suh Wook, a décidé d'expérimenter un système de surveillance utilisant l'intelligence artificielle le long de la frontière avec la Corée du Nord.

Défaillances frontalières

Chargée de couvrir une trentaine de kilomètres de frontière terrestre et 70 kilomètres de bande côtière, la 22ème division d'infanterie sud-coréenne s'est retrouvée sur la sellette. En février dernier, un nord-coréen ayant fait défection vers la Corée du Sud en nageant jusqu'à Goseong (province de Gangwon), n'avait pu être appréhendé qu'au bout de six heures de traque. Cet incident avait entraîné le limogeage du responsable de la 22ème division d'infanterie, le général Pyo Chang-soo.

Intelligence Artificielle 

Le ministre sud-coréen de la défense a décidé d'installer un système de surveillance utilisant l'intelligence artificielle pour remédier à cette situation, à titre expérimental. Un autre service étatique, celui des douanes, a également fait ce choix en travaillant avec l'Institute for Basic Science, localisé à Daejeon (Corée du Sud), qui recrute depuis quelques mois des chercheurs dans le domaine de la reconnaissance de formes, au sein de l' IBS Data Science Group. Un groupe qui travaille également sur des algorithmes détectant à partir de sources éparses les opérations de désinformation, ou les évolutions sociétales de la Corée du Nord. Fin 2018, cet institut avait fait l'acquisition d'un super-calculateur Cray XC-50 pour un montant de 9 M$.

Coût/Efficacité

Le 8ème corps d'armée qui couvre la 22ème division devra également être dissous. Initialement prévue pour la mi-2021, l'échéance à été repoussée à 2023. Cette dissolution s'inscrit dans le cadre des réformes que mène l'actuel ministre de la défense sud-coréen, qui inclut la réduction du service militaire à 18 mois, la baisse du nombre des généraux dans l'armée, et l'équipement des troupes avec des matériels de hautes technologies. Comme le déploiement des robots sniper SGR-1 réalisés par Samsung le long de la zone démilitarisée (DMZ). Des robots d'un coût unitaire de 200 000$, équipés d'une mitrailleuse de 5.5mm et d'un lance grenade de 40 mm.

 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription