0
Aviation Civile
Bruxelles approuve les 380 M€ pour Condor © DR

| Yann Cochennec

Bruxelles approuve les 380 M€ pour Condor

La Commission européenne vient d'autoriser le projet de l'Allemagne d'octroyer un prêt temporaire de 380 M€ à la compagnie aérienne Condor pour garantir la bonne continuité des services aériens.

Le projet du gouvernement allemand d'octroyer un prêt temporaire de 380 M€ à la compagnie aérienne allemande Condor est "compatible avec les règles de l'Union européenne en matière d'aides d'Etat" vient d'annoncer la Commission européenne. Ces règles autorisent les Etats membres à aider les entreprises "en difficulté pour autant, en particulier, que les mesures publiques de soutien soient d'une durée et d'une portée limitées et contribuent à la réalisation d'un objectif d'intérêt commun. Les aides au sauvetage peuvent être octroyées pendant une durée maximale de six mois afin de laisser à une entreprise en situation d'urgence le temps de trouver des solutions". Suite à la faillite du groupe Thomas Cook, Condor s'est retrouvée confrontée à une grave crise de trésorerie tout en étant contrainte d'abandonner "des créances importantes, qu'elle ne sera plus en mesure de récupérer, contre d'autres sociétés appartenant au groupe Thomas Cook". D'où l'appel à l'aide de Condor auprès du gouvernement allemand qui a notifié à Bruxelles son intention d'octroyer à la compagnie aérienne un prêt de sauvetage de 380 M€ par l'intermédiaire de la banque de développement publique allemande KfW.

Pour donner son feu vert, Bruxelles a "tenu compte des éléments suivants". D'abord, "le versement du prêt sera échelonné selon des conditions strictes. En particulier, Condor doit apporter la preuve de ses besoins en liquidités sur une base hebdomadaire, et le versement d'une nouvelle tranche sera subordonné à l'utilisation de la totalité des liquidités existantes". Ensuite, "l'Allemagne s'est engagée à garantir qu'au bout de six mois, soit le prêt sera entièrement remboursé, soit Condor procédera à une restructuration complète afin de retrouver une viabilité à long terme. Une éventuelle restructuration de ce type sera soumise à l'appréciation et à l'autorisation de la Commission". Dans ces conditions, Bruxelles a donc estimé "que la mesure contribuerait à garantir la bonne continuité des services aériens, dans l'intérêt des passagers. Dans le même temps, le fait que le prêt soit assorti de conditions strictes et limité à une durée de six mois permet de réduire au minimum la distorsion de concurrence potentiellement induite par l'aide d'État".

Condor Commission européenne Bruxelles

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription