0
Bourget 2015
Bourget 2015 : Air Support lance une nouvelle activité
Bourget 2015 : Air Support lance une nouvelle activité
© Agnès Baritou d'Armagnac

| Agnès Baritou d’Armagnac 325 mots

Bourget 2015 : Air Support lance une nouvelle activité

La PME gersoise s’associe à Air Cost Control pour offrir une nouvelle prestation : la réparation de harnais électriques. Autre actualité : une installation envisagée à Seattle sur l’assistance technique en aménagement.

L’idée est venue d’un constat. « Nous réparons beaucoup d’équipements moteur, et nous avions des demandes sur les harnais électriques, raconte François Thibert, président d’Air Support. Nous avons réalisé par ailleurs que cette offre n’était pas très développée en Europe. » La PME gersoise s’est alors rapprochée de son voisin Air Cost Control, approvisionneur spécialiste des composants électriques aéronautiques, via un contrat de partenariat signé en avril dernier. Des réparations de qualité et très réactives sur les harnais électriques moteurs civils : voilà ce que proposent ces deux acteurs du MRO. « Nous n’avons réalisé que peu d’investissements, uniquement sur des outils spécifiques (sertissage, soudure…). Nous ciblons tous les MRO  avions et moteurs, ainsi que les constructeurs. » L’objectif ? Capter 20 % du marché hors Amérique d’ici à 2020.

Une filiale à Seattle. Avec 60 salariés et 9,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014 (dont 57 % à l’export), Air Support compte indéniablement sur l’international pour continuer à croître. Forte d’une activité sur l’assistance technique en aménagement intérieur (pour Airbus, ATR, Dassault), la PME réfléchit à créer une filiale à Seattle. « Nous ciblons particulièrement Zodiac, qui a notifié un besoin en personnel qualifié sur ce segment, souligne Sabine Tertre, directrice générale. Nous avons des réunions sur l’aspect juridique de ce projet pendant le salon du Bourget. Si cela se confirme, cette filiale serait lancée avant la fin de l’année, avec dès le départ une dizaine de salariés. »

Une présence sur plusieurs fronts pour la société de maintenance qui développe également de nouvelles capacités dans la réparation d’équipements moteurs. « Nous sommes très présents sur le CFM 56 (40 % de notre activité !) et nous accentuons fortement notre expertise sur le CF34 et le GE90 », conclut François Thibert.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription