0
Industrie
BOURGET 2013 : Safran et Honeywell présentent leur Electric Green Taxiing System
BOURGET 2013 : Safran et Honeywell présentent leur Electric Green Taxiing System
© Eric Drouin_Safran

| Léo Barnier

BOURGET 2013 : Safran et Honeywell présentent leur Electric Green Taxiing System

L'heure est à la démonstration. Safran et Honeywell vont faire une présentation "grandeur nature" de leur système de taxiage électrique (EGTS) lors du salon du Bourget. Cet événement vient marquer la fin de la première phase d'essais, entamée il y a un an et demi. L'appareil, un Airbus A 320, sera ainsi à même de se mouvoir sur la piste de façon autonome avec ses deux moteurs éteints (ils seront même bâchés pour l'occasion).

 

Cette performance est rendue possible par la mise en place d'une motorisation électrique dans les atterrisseurs principaux. Celle-ci est alimentée par l'unité de puissance auxiliaire (APU), six fois moins gourmande en carburant que les réacteurs. Jean-Paul Herteman, président et directeur général de Safran, estime ainsi que le gain net pour la baisse de consommation de carburant est de 4 % par cycle de vol complet.

 

Au-delà du kérosène, l'EGTS permet la réduction du bruit et des émissions polluantes au sol, mais aussi d'économiser les moteurs. D'où un gain sur les opérations de maintenance. Il autorise aussi plus d'autonomie à l'appareil pour se mouvoir sur l'aéroport. Doté d'une "marche arrière" et d'une capacité à tourner court, l'EGTS permet de s'affranchir complètement des tracteurs de piste. En revanche, lors des phases de recul, il continue pour l'instant d'être guidé par des personnels au sol.

 

Depuis le lancement du programme en 2011, qui mobilise pas moins de 200 ingénieurs, pas moins de 3 000 heures de tests ont été réalisées sur banc d'essais. Soit l'équivalent d'un peu plus de 3 500 km roulés. Le démonstrateur A320, dont les premiers essais ont eu lieu en avril dernier à Toulouse, a lui réellement parcouru 160 km.

 

L'EGTS doit entrer en service en 2016. Les deux industriels espèrent ainsi équiper 80 % des 12 000 appareils neufs qui doivent entrer en service entre 2016 et 2030. Aucun chiffre n'a en revanche été donné pour l'équipement en rétrofit.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription