0
Aviation Civile
Bien moins de retards aériens sur la période estivale 2019 © Avion blanc

| HEGUY Jean-Baptiste

Bien moins de retards aériens sur la période estivale 2019

D'après l'étude annuelle de Flightright, une diminution de 57% de vols annulés, et de 16,8% des vols retardés est constatée dans le secteur aérien en France sur la période estivale 2019, comparativement à la même période de 2018.

Selon les chiffres du baromètre annuel de Flightright, le transport aérien en France a connu bien moins de vols perturbés au cours de la période estivale. Si la France compte plus de vols à son départ cette année (165 054, contre 164 204 en 2018), le taux de vols perturbés a néanmoins fortement baissé. L'étude constate ainsi une baisse de 57% des vols annulés et de 16,8% des vols retardés. Cela correspond à plus de 3,5 millions de passagers impacts, soit près d'un million de moins que l'été 2018. 

L'ensemble des compagnies aériennes ont vu leur ponctualité s'améliorer durant les vacances d'été. Seules deux compagnies, Air Corsica (+5,1% de retards) et Transavia (+105,4%) ont eu des résultats moins satisfaisants que l'année précédente. Pour Transavia, la ponctualité devrait encore plus se détériorer avec l'impact des grèves qui sont annoncées pour la rentrée de septembre. 

Côté annulations, seules trois compagnies ont vu leur taux augmenter : Air Corsica (+12,9%), Transavia (+435,7%) et British Airways (+56%). Air France maintient quant à elle le plus faible taux d'annulation, avec seulement 0,21% des vols. 

Dans le classement par aéroports, les plateformes françaises figurent en bonne place. Paris CDG se situe dans le top 10 des aéroports ayant le taux de perturbations le plus bas, avec une moyenne de 0,85% de vols annulés et retardés de plus de 3 heures. Les aéroports de Marseille-Provence, Nice Côte d'Azur et Paris-Orly se situent quant à eux dans le top 30 de ce classement avec respectivement 1,15%, 1,25% et 1,30% de taux de perturbations. En revanche, l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry est avant dernier du palmarès (49eme place), avec un taux de 1,80% de vols perturbés. Le tiercé de tête est occupé par Londres-Stansted (0,38% de perturbations), suivi par Helsinki et Bergame (0,48% chacun). 

Retards aériens Ponctualité aéroports compagnies aériennes Flightright

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription