0
Avions de combat
Avions de combat : l'impression 3D au service de la maintenance © Air Combat Command

| BOQUET Justine

Avions de combat : l'impression 3D au service de la maintenance

L'US Air Force a eu recours à l'impression 3D afin de réaliser une pièce de remplacement pour un F-22.

Le 17 janvier, l'Air Combat Command a annoncé avoir utilisé une imprimante 3D afin de réaliser une pièce pour un avion de combat F-22. La conception de la pièce par impression 3D et son intégration sur le F-22 ont eu lieu au cours du mois de décembre, sur la base aérienne d'Hill, alors que l'appareil était en maintenance.

Les techniciens chargés de la maintenance des appareils se sont dits extrêmement satisfaits du recours à l'impression 3D, notamment en raison de l'impact financier. En effet, il n'est dès lors plus nécessaire de se tourner vers un industriel, qui ne fournit pas de pièces à l'unité. De plus, certaines pièces peuvent parfois être longue à obtenir. Le délai d'immobilisation des appareils se trouvent lui aussi réduit, augmentant la disponibilité des aéronefs. La pièce support en titanium, conçue par impression 3D pour le F-22, peut ainsi être réalisée en seulement 3 jours. Celle-ci a été installée dans une encoche du cockpit, rapporte l'Air Combat Command.

Afin de garantir la solidité de la pièce, celle-ci sera régulièrement inspectée, aussi bien lors des opérations de maintenance courantes que lors des maintenances de plus grande ampleur, réalisée sur la base aérienne d'Hill. En fonction des résultats obtenus, la réalisation de cette pièce par impression 3D pourra être généralisée pour l'ensemble des F-22.

L'Air Combat Command espère que l'opération sera concluante de façon à avoir recours à la fabrication additive plus régulièrement, pour la réalisation d'autres pièces. « Il existe au moins cinq autres pièces métalliques, réalisées par impression 3D, qui doivent être validées sur le F-22 », rapporte l'Air Combat Command. A long terme, la fabrication additive pourra être employée pour la conception de pièces complexes. Il est estimé que l'impression 3D permettra de réduire la période de maintenance de 60 à 70 jours. La disponibilité des aéronefs sera dès lors accrue.

Accord de maintenance F-22 FABRICATION ADDITIVE impression 3D

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription