0
Aviation Civile
APG Airlines travaille à l'obtention d'une certification IOSA © APG

| HEGUY Jean-Baptiste

APG Airlines travaille à l'obtention d'une certification IOSA

La petite compagnie qui avait débuté ses opérations le 28 octobre 2016 entre Nice et Bergame, opère maintenant une ligne Toulouse-Lorient, exploitée en Beechcraft 350.

En marge du World Connect d'APG (Airline Promotion Group), qui se déroule à Monaco du 1er au 3 novembre, la présidente d'APG, Sandrine de Saint-Sauveur a fait un petit point sur les dernières évolutions de la compagnie APG Airlines, qui a débuté ses vols le 28 octobre 2016. 

"Nous sommes en train de travailler à l'obtention d'une certification IOSA, ce qui est un gage de qualité et va encore renforcer notre crédibilité vis à vis de nos partenaires", explique-t-elle. Rappelons que la certification IOSA (IATA Operational Safety Audit), est une norme mondiale de sécurité pour l'exploitation de transports aériens qui a été créée par IATA en 2003 et qui est renouvelée tous les deux ans. 

"Quand nous avons commencé les vols d'APG Airlines, nous opérions la ligne Nice-Bergame avec un Beechcraft 200, qui n'avait pas le tonnage suffisant pour que nous obtenions la certification IOSA. Nous exploitons à présent un Beechcraft 350 de 8 places, sur la ligne Toulouse-Lorient", explique Sandrine de Saint-Sauveur. Précisons que APG Airlines est membre de l'ERA (European Regional Airlines) et que la maintenance du Beechcraft est assurée à Toulouse par Aertec. 

Parallèlement, APG se sert de sa compagnie comme d'une plateforme de distribution pour son produit APG IET (Interline Electronic Ticketing), qui permet à de nombreuses compagnies aériennes de centraliser l'ensemble de leurs accords interlignes sous une seule compagnie émettrice de billets (code GP-275). La création d'APG Airlines avait été imaginée pour pallier le fait que Heli Air Monaco, ancien partenaire d'APG sur le produit APG IET, avait été invalidé par IATA en 2015 comme opérateur de la ligne régulière Nice-Monaco. A l'époque  , APG avait environ 120 accords interlignes avec des compagnies. "Entre celles qui ont disparu, comme Cobalt, Avianca Brésil ou Aigle Azur, et celles qui n'ont pas ou pas encore renouvelé l'accord, nous avons maintenant une petite centaine d'accords", précise Sandrine de Saint-Sauveur. 

APG APG Airlines APG IET

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription