9
Défense
Allemagne: La Bundeswehr examine l’utilisation d’un avion spatial pour des missions de renseignement
Allemagne: La Bundeswehr examine l’utilisation d’un avion spatial pour des missions de renseignement

| Bastien Carris 237 mots

Allemagne: La Bundeswehr examine l’utilisation d’un avion spatial pour des missions de renseignement

Motivée par les essais chinois et la volonté de disposer de capacités spatiales autonomes, les militaires allemands finance une étude qui devrait durer quatre mois

Contrat court

La société allemande Polaris vient de remporter un contrat d'étude de 250 000 euros financé par la Bundeswehr dans le cadre du projet RDRS (Rapid Deployable Reconnaissance System) pour une durée de quatre mois. Le but est d’utiliser le véhicule « Aurora » pour des missions de reconnaissance, et, en coopération avec l'Institut d'ingénierie aérospatiale de la « Technische Universität Dresden », d’étudier la possibilité d’utiliser les moteurs fusée de type « Aérospike ».

Projet Aurora

Le projet Aurora avait été développé sur la période 2015-2018 par le centre aérospatial allemand DLR (Deutsches Zentrum für Luft‑ und Raumfahrt) avant d’être repris par Polaris Raumflugzeuge GmbH. Le projet se base sur les travaux de l’ingénieur Eugen Sänger, qui proposait un avion spatial à deux étages en orbite ; et le projet de vaisseau spatial « Hopper » de l’Agence spatiale européenne. Aurora est un avion-fusée, conçue aussi bien pour le transport de petits satellites (charge utile jusqu’à 1 tonne) en orbite basse que le tourisme spatial, ou la formation d’astronautes.

Programme FESTIP et baisse des coûts

A l'origine « Aurora » avait été conçu dans le cadre du projet FESTIP ( Future European Space Transportation Investigations Programme) initié en 1994 par l’Agence spatiale européenne (ESA), pour doter l’Union européenne d’une capacité spatiale indépendamment des grandes puissances traditionnelles. Si les véhicules comparables à l’Aurora ont pour avantage d’être réutilisables et beaucoup moins chers que les lanceurs traditionnels, mais avec des capacités en termes de charges utiles plus limitées.

Répondre à () :


Captcha
patrico | 28/07/2021 21:28

Cette nouvelle direction lancée par l Armée Allemande vers le Space ! Apparemment sans s appuier sur Airbus Défence ! Ces news véhicules Aérospace existe depuis peu chez nos voisins Russes, les HAPS. Certes les bureaux Recherches Ingénieries "défenses Aéro" doivent faire chauffer les Ordis ! On va découvrir encore de belles choses , à suivre!

Yann1765 | 29/07/2021 12:51

Oui, surtout que nous allons donner la technologie et la fabrication des moteurs d arianne 5 et 6 à l Allemagne. En échange d une promesse de sous pour Arianne Espace.... Ça sent l arnaque tout ça... Cette technologie est nécessaire pour le déploiement de notre disuasion nucléaire, et là la bundeswehr semble vouloir faire cavalier seul... À quoi joue la France l ?

Ping | 26/08/2021 10:48

Je n'ose malheureusement pas retweeter cet article, pourtant intéressant, en raison de sa propension déraisonnable aux fautes d'orthographe et de français...

Hannosset Étienne | 30/08/2021 13:31

@Yann1765 En vous lisant, on a l’impression que Airbus Group est une société française (qui va donner la technologie et la fabrication des moteurs d’arianne 5 et 6 à l’Allemagne...) Il serait bon de vous rappeler que l’État Français ne détient QUE 11% de Airbus Group.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription