0
Aviation Civile
Airbus A350 : la mauvaise humeur de Finnair
Airbus A350 : la mauvaise humeur de Finnair
© Airbus

| yann cochennec

Airbus A350 : la mauvaise humeur de Finnair

Finnair est désormais contrainte de revoir à la baisse son offre en sièges sur l'exercice 2016/2017. La compagnie aérienne tablait initialement sur une hausse de 8 % par rapport à 2015. L'augmentation de la capacité ne sera plus que de 7 %. La cause : les retards dans les livraisons de ses Airbus A350. "Le retard moyen dans les livraisons des A350 est de deux mois environ. Mais, le plus embêtant sont les amplitudes de ces retards. Ce qui perturbe la planification des équipages", a indiqué le président de Finnair, lors de la présentation des résultats pour le deuxième trimestre 2016.

Autre conséquence : une gestion plus compliquée de la sortie de flotte de ses Airbus A340-300 et l'obligation pour Finnair de louer temporairement des avions avec équipages pour faire la jonction entre l'arrivée des A350 et la sortie des A340, le temps que ses navigants achèvent leur formation sur le nouvel avion. Avec à la clef, des coûts supplémentaires pour Finnair qui compte désormais six Airbus A350 en flotte avec un septième attendu d'ici la fin 2016.

Finnair a commandé 19 Airbus A350-900. La compagnie aérienne en attend quatre autres exemplaires d'ici la fin 2017. Les huit derniers s'échelonneront entre 2018 et 2023. La mauvaise humeur de Finnair est atténuée par le fait que la consommation carburant des A350 est au rendez-vous. "Cette efficacité commence à se voir dans nos chiffres de consommation carburant", s'est félicité le présdent de Finnair qui souligne également le très bon retour des passagers sur le confort offert par l'Airbus A350.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription