2
Aviation Civile
Airbus A220 : Pratt & Whitney revient chez Air France © Pratt & Whitney

| Yann Cochennec

Airbus A220 : Pratt & Whitney revient chez Air France

La commande à venir de 60 Airbus A220 fermes par Air France auxquels s'ajoutent 60 options et droits d'achats permet au motoriste Pratt & Whitney de revenir après une très longue absence. Un retour qui permet aussi à AFI KLM E&M d'étendre ses compétences MRO moteurs à la famille PW1000.

L'info est passée inaperçue car tout s'est focalisé sur le modèle d'avion choisi par Air France-KLM pour remplacer son parc d'Airbus A318 et A319. La compagnie aérienne a en effet choisi l'Airbus A220, une "pièce rapportée" dans la famille de moyen-courriers du constructeur européen puisque l'appareil se dénommait Bombardier CSeries avant que Airbus ne mette heureusement la main sur ce programme conçu et développé par le constructeur canadien. Or, avec cette commande d'A220, le motoriste américain Pratt & Whitney revient chez Air France-KLM après une très très longue absence. L'Airbus A318 aurait pu être cette occasion puisque l'appareil était au départ uniquement proposé avec le Pratt & Whitney PW6000. Air France avait finalement privilégié le CFM56. Cette fois est bien la bonne pour Pratt & Whitney puisque les Airbus A220 sont uniquement propulsés avec son moteur PW1500G, une version moins puissante que le PW1100 proposé sur les A320neo. Ce retour de Pratt & Whitney devrait aussi profiter à AFI KLM E&M qui pourra ainsi étendre son expertise MRO moteurs aux Pratt & Whitney et devenir peut être atelier MRO dédié. Reste maintenant à finaliser les modalités de cette commande dont les enjeux ne se résument pas uniquement aux avantages de l'avion choisi

Air France Airbus Pratt & Whitney A220 MRO

Répondre à () :


Captcha
ratel | 01/08/2019 08:46

je pense que le retour de Pratt et Witney va être salutaire pour la compagnie AIR FRANCE- K L M !!!!!!! bon vol à tous!!!!!

LAURENT | 01/08/2019 21:15

Si je puis me permettre, je suis inquiet car travaillant sur l'aéroport de Genève, ces moteurs sont très bruillants au sol. de plus j'ai eu l'occasion de faire un Gva Zürich et il y a des vibrations dans l'avion pendant presque toute la phase de vol. il devient confortable uniquement en phase d'approche.il semblerait aussi que les moteurs soient très régulièrement changé...à vérifier. Je préfèrerais qu'Air France mette des Leap 56 sur ces avions,bien évidemment si celà était possible. Aussi l'isolation intérieure des avions...mediocre. le bruit des moteurs en vol ...infernale.

| Connexion | Inscription