0
Aviation Civile
Air France va supprimer plus de 7 500 postes d'ici 2022
Air France va supprimer plus de 7 500 postes d'ici 2022
© Air France

| HEGUY Jean-Baptiste

Air France va supprimer plus de 7 500 postes d'ici 2022

Le détail des suppressions de postes et la restructuration des secteurs d'activité doit être présenté par la direction d'Air France vendredi 3 juillet en Comité économique et social central. Hop ! va être durement touchée.

1000 postes supprimés chez Hop ?

On commence à en savoir un peu plus sur les orientations stratégiques et la restructuration qui va être présentée par Ben Smith, directeur général d'Air France-KLM, devant le Comité économique et social central le vendredi 3 juillet. D'après un document consulté par l'AFP, suite à la crise du coronavirus et l'arrêt prolongé de l'activité, Air France envisagerait de supprimer plus de 7 500 postes d'ici à la fin de l'année 2022. 6 560 postes devraient être coupés au sein de la compagnie tricolore (sur un total de 41 000 postes actuellement). De son côté, la compagnie régional Hop ! pourrait perdre 1 000 postes (sur un total actuel de 2 400 postes équivalent temps plein). Les centres de maintenance de Morlaix et de Lille seraient menacés. 

Rappelons que du côté d'Air France un premier accord portant sur un peu plus de 400 départs volontaires de pilotes a été validé récemment par le SNPL (Syndicat national des pilotes de ligne). La compagnie française a annoncé que les départs naturels non remplacés et les départs volontaires seraient privilégiés mais des départs contraints ne seraient pas exclus notamment sur le réseau court-courrier. 

40% de capacités en moins sur le réseau domestique d'ici 2021

Fin mai, Ben Smith avait annoncé devant l'Assemblée générale des actionnaires son intention de supprimer jusqu'à 40% des capacités sur le réseau domestique d'ici 2021. Cette décision suit les garanties qui avaient été demandées par l'Etat français au moment de l'octroi d'une aide de 7 milliards d'euros (3 milliards d'euros en aide directe, 4 milliards d'euros par le biais de prêts garantis par l'Etat). Pour des raisons environnementales, il avait été demandé à Air France de supprimer les lignes à moins de 2h30 de vol, quand une alternative ferroviaire est disponible. Les lignes vers Bordeaux, Lyon et Nantes au départ d'Orly pourraient passer à la trappe, ainsi que certain nombre de lignes province-province. 

 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription