11
Aviation Civile
Air France va fortement renforcer l'outremer pour l'été 2021
Air France va fortement renforcer l'outremer pour l'été 2021
© Air France

| HEGUY Jean-Baptiste

Air France va fortement renforcer l'outremer pour l'été 2021

La compagnie française desservira cet été les Antilles (Guadeloupe et Martinique), la Guyane et la Réunion au départ de Roissy CDG, en complément du programme au départ de Paris-Orly.

Alors que Corsair a repris des couleurs grâce à un consortium de nouveaux actionnaires ultramarins, Air France a décidé de fortement renforcer sa desserte de l'Outremer pour son programme d'été 2021. La compagnie va renforcer cette desserte grâce à un développement des lignes au départ de Roissy CDG et proposera cet été jusqu'à 56 vols par semaine entre les Antilles, la Guyane et la Réunion et les deux aéroports parisiens. 

Vols exploités en Boeing 777 tri-classes

Lancées en décembre dernier, les liaisons entre Paris CDG et les Antilles verront leurs fréquences augmenter, avec sept vols par semaine de et vers chaque îles. Les liaisons entre Paris CDG et Cayenne et Paris CDG et Saint Denis de la Réunion seront ouvertes respectivement les 2 et 6 avril 2021. Vers Pointe-à-Pitre, il y aura donc 18 vols directs par semaine (11 au départ d'Orly, 7 au départ de Roissy). Vers Fort-de-France, Air France assurera 14 vols directs par semaine (7 au départ d'Orly, 7 au départ de Roissy). Vers Cayenne, il y aura cet été dix vols par semaine (sept au départ d'Orly, trois au départ de Roissy les mercredis, vendredis, et dimanches à compter du 2 avril 2021). Enfin au vers la Réunion, Air France exploitera quatorze vols directs (7 au départ d'Orly, 7 au départ de Roissy à compter du 6 avril 2021). Les vols seront équipés en Boeing 777-200 et -300 configurés en tri-classe (Economy, Premium Economy et Business). 

Répondre à () :


Captcha
Mikeul | 09/01/2021 10:06

Cela promet une bataille commerciale cet été .on demande à Corsair avec une aide d état de se concentrer sur les DOM-TOM et Air France augmente son offre sur ce marché . ...pour sortir Air Caraïbes privé et adversaire de l intervention étatique ? Comprends pas cette politique qui va faire beaucoup ( trop?)baisser le prix du billet alors qu on critique les Ryanair et autres LCC dans l espace europeen qui pratique des prix qui ne couvrent pas les coûts variables. Votre avis?

Renoidaix | 09/01/2021 17:23

Moi je veux bien qu'ils baissent les prix sur et au départ de la Guyane. A.f propose un cayenne fort de France à 700 euro pour un vol de 2:00 et un Orly cayenne à 900 balles quand on compare aux prix Antillais. Alors oui qu'ils baissent les prix car on ne peut pas voyager. Il paraît que corsair va venir en Guyane ba qu'elle vienne.

Delphine | 09/01/2021 16:03

Voyageant plusieurs fois par an en outre mer a quand une ligne Lyon/PTP ... marre de toujours devoir monter sur Paris pour voyager. Fidèle Air France , le jour ou corsair ou air Caraïbes ouvre une ligne à Lyon je change de compagnie 😃

Stef | 09/01/2021 20:59

Bien d accord avec vous. A quand un départ Marseille fdf comme avant. Ç est très pénible cette escale à Paris qui dure jusqu'à 5h d attente entre les 2 vols. Si Corsair ou Air Caraïbes s engagagent je change sans problème.

Martine | 10/01/2021 08:24

Il y a plusieurs années il y avait des direct nantes ptp avec air liberté c etait super l'intendant c est Paris toujours Paris a quand des direct au départ de Nantes ???

Salim | 10/01/2021 11:15

Le problème cela reste la rentabilité. Ouvrir des lignes provinces vers vers Dom ce n'est pas rentable pas assez de demande. Sur chaque vols au départ de Orly ou cdg vous allez retrouver 15 passagers venant de Lyon, 13 de Marseille, 22 de Nice etc etc.

Christian | 09/01/2021 21:14

C'est très bien mais il faut voir si les tarifs vont baisser je trouve que pendant les congés scolaires les tarifs sont exagérés À faire à suivre

Vincent | 10/01/2021 08:48

Et Mayotte dans tout ça !!!

Aaris | 09/04/2021 12:10

En juillet 2021,c'est prévu.

Marie | 10/01/2021 09:16

Je suis a 1h de Bordeaux, je pars régulièrement en Martinique avec ma famille l'été j en ai pour 4000e en moyenne, mais là il me faudrait faire Bordeaux avec un changement arrivés à Paris et je dois en plus récupérer les bagages avec 4 enfants c est un coût financier énorme, une fatigue accumulée et un départ relativement tôt puisqu on prend le train avec toutes ses valises alors je réfléchis car pour 1e de plus par personne une autre compagnie me couterait moins chère.

Michel | 10/01/2021 11:58

Le marché primaire île de France+Les correspondances Europe à CDG et Provinces à Orly et CDG + le fret et la poste concentrés sur CDG + les capacités avions et équipages et maintenance concentrés sur CDG et ORLY permettent de répondre rapidement à une défaillance avion, ou autres ce qui n’est pas le cas en Province qui n’a pas les potentiels marché et donc la rentabilité économique nécessaire pour exploiter des dessertes directes permanentes annuelles de et vers les DOM TOM et encore moins de et vers des marchés LC très populaires en France et Europe pour compléter un programme de vols Long courriers DOM comme les USA/Canada. Une possibilité pourra apparaître sur certaines plateformes aéroportuaires comme Nantes, Toulouse,Bordeaux, Nice, Marseille,Lyon, Montpellier, Strasbourg, Lilles, pour exploiter des vols directs au moins saisonniers de et vers les DOM avec l’apparition des Airbus A321 néon LR et XLR dont les compagnies vont commencer à s’équiper et qui peuvent être exploiter en Moyen Courrier et Long courrier selon les saisonnalités et la pression de la demande avec des tarifs en cohérence avec la rentabilité de ces vols avec des avions et équipages et équipes de maintenance et stocks de pièces de rechange pour assurer toutes irrégularités techniques avions pouvant aller jusqu’à un changement d’appareil !!! Toutes ces conditions sont difficiles à réunir et à exploiter avec un rapport économique positif. La seule solution sera de faire des exploitations en W comme un Nantes PTP MRS FDF Nantes FDF LYS RUN NCE PTP MRS CAY etc.... Imaginez les difficultés techniques et programmes opératoires hors toutes questions économiques. On est pas là dans le y a qu’à faut qu’on cher à nombre de francais. Sauf à considérer qu’il s’agirait d’un service public subventionné. Je pense que l’argent public peut être utilisé de façon prioritaire dans d’autres domaines plus essentiels et vitaux. Michel

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription