0
Aviation Civile
Air France-KLM dévoile Perform 2020
Air France-KLM dévoile Perform 2020
© KLM

| Léo Barnier

Air France-KLM dévoile Perform 2020

Adieu Transform 2015, bonjour Perform 2020. Air France-KLM vient de dévoiler, jeudi 11 septembre, les grands axes de son nouveau plan stratégique de cinq ans. Il sera détaillé dans la journée aux investisseurs du groupe franco-néerlandais. Il fait donc suite au plan Transform 2015, lancé en 2012, et qui s'achève à la fin de l'année, pour redresser la compétitivité du groupe. Il aurait permis une baisse des coûts d'un milliard d'euros selon Alexandre de Juniac, P-DG d'Air France-KLM.

Ce nouveau schéma directeur vise deux objectifs : continuer à améliorer la compétitivité grâce à la rationalisation des secteurs déficitaires et le maintien de la discipline financière comme c'était le cas avec Transform, mais aussi développer des activités opérationnelles rentables, notamment sur les marchés en croissance. Cette dichotomie va donc se traduire par des conséquences assez différentes d'une branche d'activité à l'autre.

Le secteur court et moyen-courrier est encore au cœur des objectifs d'économies. Perform devrait poursuivre la rationalisation du segment point-à-point engagée en 2013. Si le plan d'action définitif est encore en cours d'élaboration sous l'égide de Lionel Guérin, les grandes lignes sont déjà connues. Les activités point-à-point d'Air France et de Hop! (marque commerciale du pôle régional du groupe) seront regroupés sous une unité commerciale unique. L'objectif de baisse des coûts y est maintenu et devrait passer par un resserrement du réseau autour des lignes rentables.

En parallèle, Air France-KLM poursuivra le développement à grande échelle de ses filiales à bas coûts Transavia France et Transavia Pays-Bas, avec la création de bases européennes communes. Elles visent un trafic cumulé de 20 millions de passagers avec 100 avions à l'horizon 2017. Par contre, le projet du SNPL Air France Alpa d'un groupe de pilotes unique pour Air France et Transavia France est définitivement enterré.

Autre activité où la rationalisation est encore de mise, le cargo. Le secteur est encore fortement déficitaire avec 200 M€ de perte en 2013. L'objectif est d'atteindre l'équilibre opérationnel en 2017. Air France-KLM va donc continuer à couper dans la flotte tout cargo, qui passera de 14 avions l'an dernier à 5 dans deux ans.

La situation est plus simple sur le long-courrier avec un objectif de croissance affiché. La hausse de la capacité devrait néanmoins restée entre 1 et 1,5 % entre 2015 et 2017 pour ne pas faire exploser les coûts. Le développement passera aussi par un renforcement des partenariats avec d'autres compagnies mondiales. Air France-KLM n'a pas précisé si cela passerait par le cadre de l'alliance globale SkyTeam.

La maintenance se porte également bien et poursuivra l'effort de développement entamé l'an dernier.

Air France-KLM n'a pas dévoilé d'objectifs chiffrés à horizon 2020. Elle s'est contenté d'annoncer des visées financières à moyen terme : un résultat opérationnel en croissance de 8 à 10 % entre 2013 et 2017, un ratio entre ce résultat et sa dette nette ajustée ramené à 2,5 contre 4,2 fin 2013 et enfin la génération de liquidités chaque année grâce à ses activités de bases.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription