37
Aviation Civile
737 MAX : Qatar Airways conseille à Boeing de laisser tomber
737 MAX : Qatar Airways conseille à Boeing de laisser tomber
© DR

| Yann Cochennec

737 MAX : Qatar Airways conseille à Boeing de laisser tomber

Le président de Qatar Airways conseille Boeing d'abandonner le 737 MAX et de concevoir un nouveau moyen-courrier à la place.

Abandonner le 737 MAX

Alors que les essais en vol menés par les pilotes de l'EASA (Agence européenne pour la sécurité aérienne) sur le Boeing 737 MAX dans le cadre d'une éventuelle remise en service du moyen-courrier viennent de démarrer, le président de Qatar Airways, Akbar Al Baker conseille Boeing d'abandonner le 737 MAX et de repartir sur un nouvel avion à "partir d'une feuille blanche". "Le programme 737 MAX est désormais terni après les deux accidents et les passagers n'auront pas confiance", indique le président de Qatar Airways qui rappelle avoir alerté, dès 2019, les responsables de Boeing sur la nécessité de "travailler sur la conception d'un remplaçant" au 737 MAX.

Nouveau moyen-courrier

Pour le président de Qatar Airways, le moyen-courrier est "la colonne vertébrale de Boeing" qui doit absolument repartir sur un nouveau moyen-courrier alors que certains experts évoquent d'ores et déjà une nouvelle dénomination pour le 737 MAX qui serait rebaptisé 737-7, 737-8, 737-9 et 737-10 sur le modèle choisi pour la famille 787. Pas sûr que cela soit suffisant aux yeux du président de Qatar Airways.

Boeing en a-t-il les moyens ?

Avec un carnet de commandes de près de 4 000 unités, le Boeing 737 MAX représente une telle valeur en terme de chiffre d'affaires qu'il semble difficile pour un constructeur américain financièrement en difficulté de pouvoir "faire table rase du passé", même si les commandes passées par le Pentagone représentent un coup de pouce non négligeable. Aux contrats destinés aux Forces armées des Etats-Unis s'ajoutent ceux qui s'inscrivent dans le cadre du "Foreign Military Sales" et le montant global dépasse les 50 Md$ (tous secteurs confondus) depuis le début de l'année 2020. Néanmoins, lancer une nouvelle famille de moyen-courriers demande la capacité de mobiliser progressivement 15 Md$ dans un calendrier très court si Boeing veut être en capacité de proposer un nouveau moyen-courrier dès 2024-2025.

Répondre à () :


Captcha
Leroi | 08/09/2020 13:41

Bien

Joly | 08/09/2020 14:53

Il a raison: Quels que soient les correctifs appliqués, il s'agira toujours de compenser une erreur d'architecture par du logiciel. L'avion restera mal conçu, du fait des nacelles placées trop en avant

Jean marc | 08/09/2020 20:27

Joly...je n'y connais rien en avion... c'est quoi cette histoire de nacelles positionner à l'avant, merci jean marc

Cresus | 09/09/2020 01:37

Le programme de l airbus A320neo ayant débuté 6mois avant celui du boeing 737Max le moteur Leap x est mieux adapté a l airbus Du a des risques de garde au sol trop faible (risque de frottement du moteur sur la piste en cas d atterrissage dur) les moteurs ont été montés plus vers l avant sur le boeing Ce qui entraine une modif du centrage de la masse et demande un plus fort cabrage au décollage et un risque de décrochage Pr éviter le décrochage sans changer tt le design de l avion (ils n ont plus le temps car en retard sur airbus) boeing décide d installer un logiciel censé contrer ces potentiels décrochages au décollage Sauf que ce logiciel a déclenché 2 crash Voila en résumé pourquoi le public et les compagnies n ont plus confiance en boeing et en cet avion « mal né »

Murray Henley | 09/09/2020 20:26

M. Akbar Al Baker ose dire tout haut ce que d'autres dirigeants de transporteurs pensent certainement. Mais il y a pire : Avec le nombre de 737MAX en commande et en service, un autre accident fatal est inévitable. Même si cet accident n'est aucunement causé par une conception défectueuse, il fera manchette dans les médias, suscitera probablement une nouvelle interdiction de vol préventive et portera un coup fatal à la confiance du public.

Petoulet | 08/09/2020 15:27

Effectivement, il semble difficile d'atténuer les conséquences de ce défaut de conception grâce à des logiciels alambiqués risquant de buguer à nouveau.

Dumange | 08/09/2020 17:10

C'est tout à vrai, vouloir construire un avion sans tenir compte des suites mène à la catastrophe, en aviation une seule règle à respecter, la sécurité, la n'est pas le cas !

Dumange | 08/09/2020 17:10

C'est tout à vrai, vouloir construire un avion sans tenir compte des suites mène à la catastrophe, en aviation une seule règle à respecter, la sécurité, la n'est pas le cas !

BROWN | 08/09/2020 19:04

Where IS thé problème with them this 737 MAX

Sarto Boucher | 08/09/2020 19:23

Pourquoi Boeing n'offrirait pas 750 millions pour l'achat de la part du Cs 220 , 320 a Airbus . Québec serait partant ? Le développement pour les Cs500. Et Cs700 déjà très , très avance ?? Trop difficile pour l'Ego ?

Gerdin | 08/09/2020 19:25

Le Qatar Airways à raison, Cette me donne la chair de poule rien que entendre parler 737 MAX. Même si le billet pour monter à bord gratuit je refuse

Laurent P | 08/09/2020 21:22

Un avion doit être équilibré de base. Compenser avec un logiciel n'est pas une solution.

Laurent P | 08/09/2020 21:26

Un avion doit être équilibré de base. Compenser avec un logiciel n'est pas une solution.

Raf | 08/09/2020 22:58

Je ne serai pas aussi catégorique. Par exemple le rafale. Après on est dans du militaire, c'est pas les même attentes (et coûts aussi)

Obelix38 | 09/09/2020 15:25

@Raf | 08/09/2020 22:58 : "Je ne serai pas aussi catégorique. Par exemple le rafale. Après on est dans du militaire, c'est pas les même attentes (et coûts aussi)" Ce n'est pas un bon exemple, car les avions de chasse modernes sont VOLONTAIREMENT conçus avec une aérodynamique instable pour leur conférer la maniabilité requise, c'est aussi pour ça qu'il y a d'importantes redondances dans les commandes de vol pour en assurer la sécurité, et pour prendre l'exemple du Rafale, c'est 3 voies numériques + 1 voie analogique de secours . . .

Toto | 08/09/2020 23:26

Jamais je prendrais cet avion. Même si one me paie pour le faire.

charles Falcon | 09/09/2020 00:08

Le 737 max a été conçu en scratch program pour contrer Airbus auprès du client American Airlines. Il en a resulté un appareil bricolé au niveau de la répartition des masses, de sorte qu'il est naturellement instable. Boing a voulu compenser par des dispositifs electroniques. Sauf que ce qui est acceptable et même normal pour un chasseur, où l'attrition est admise dès le départ comme prix à payer pour les performances (le pilote est assis sur un siège ejectable...) ne l'est absolument pas pour un avion de ligne pour lequel la sécurité prime tout. Personnellement je n'accepterai jamais de voler sur cet appareil.

Luc | 09/09/2020 02:39

Votre explication est claire.

Pierre | 09/09/2020 04:18

Le 737 MAX a omis les lois de la physique. Cette avion sera toujours dangereuse. Il devrait essayer de modifier la structure, ce qui est presque impossible ou abandonner le projet. Jamais je vais embarquer dans cette avion.

PITOU | 09/09/2020 07:39

Après 18 mois de recherche, il faut espérer que Boeing à réussi à résoudre ce problème de logociel, mais vu qui nous dit que d'autre d'effayances ne vont pas apparaitre sur des avions, en tout cas ils n'ont plus le droit à l"erreur sur ce programme. Quand on voit la quantité de disfonctionnement dans tous les programmes neufs aéronautiques actuelles, il y a de quoi se poser des questions. - BOEING 737 MAX erreurs conceptions majeures - Boeing 787 problèmes batteries incendies / Problèmes moteurs trent 1000 - Superjet 100 problèmes fiabilité cellule / moteur - A380 Avion complétement périmé au bout de 15 ans

RBA | 09/09/2020 07:51

Tous le monde dit , Que la répartition du poid, est mal faite, Mais attends, Sa dépends juste de ton mass et centrages..... L’équilibre tu l’as au départ, quand tu installes les passager dans la cabine... Ils ne sont pas censé bouger pendant le vol? Et à l’arrivée, l’équilibre est toujours le même? Si tu es à 50/50 avant arrière, Tu as zéro problème d’équilibre? D’ailleurs, ta vitesse de décrochage diminue avec , la diminution du poids non ? Je ne comprends absolument pas la relation, qui est faite entre mass et centrage, et des moteur plus en avant ? De toutes façons, un avion volera toujours, équilibré selon son plan de chargement, Si les personnes qui disent, plus haut, Que l’avion, est en déséquilibre, que le masse et centrage et corriger par un computer, sa me semble fantastique de la part de Boeing de certifié un avion de cette manière.....

Greggy | 09/09/2020 10:06

En effet, je suppose qu'on peut toujours rééquilibrer, mais lors d'un décollage les passagers sont supposés être assis et attachés. Donc leur demander de se précipiter à l'avant de l'avion (pour contrer le cadrage et éviter le décrochage) n'est pas une procédure autorisée. Peut-être qu'avec le 737Max il faudrait faire évoluer ces procédures?.......... Bonne idée :)))

Bertrand | 09/09/2020 18:01

Le probleme avec la "famille" 737 de Boeing c qu'il n ont jamais remis leur design au gout du jour, il ont chercher a s'adapter à moindre coup. Je resume la structure de base de cet avion n'a guere evoluer depuis la premiere version. Seul les nacelles et les moteurs on changes. Certaines pieces mecanique n'ont pas evoluer depuis 50 ans ... la politique de la page blanche me semble Etre plus sage. Sortout avec l arrive prevus des chinois et des russes sur15AF52 ce secteur du marche. Bon courage messieur les ingenieurs Boeing, mais c aussi un beau challenge technique.

Pierre | 09/09/2020 08:16

Visiter le centquatre à Paris Le 737 Max a été bidouillé sur la base de 737 datant des années 60. Le train d’aterrissage a été copié sur des modéles encore plus anciens: le 707 et le 727 qui étaient positionnés très bas. Les nouveaux réacteurs étant beaucoup plus gros et plus lourds, Boeing a considérablement modifié les équilibres de cet avion, ce qui implique des corrections permanentes de l’assiette ( inclinaison) par un logiciel appelé MCAS. Montez sur une 2cv un moteur d’aujourd’hui, plus gros, plus lourd, plus rapide, elle roulera, mais la voiture sera déséquilibrée, ses freins, ses amortisseurs ne correspondront plus et d’autres changements seront nécessaires pour rééquilibrer le tout. Mais vous aurez toujours un châssis de 2cv avec ses aléas! Pour le 737 Max, c’est pareil sauf que vous êtes à 30000 pieds d’altitude!!! Pour résumer, cet avion ne peut pas voler seul, c’est là le gros problème! Je doute qu’il puisse voler à nouveau avec la sérénité nécessaire aux pilotes et aux passagers. Boeing continue pourtant à en construire et ne sais plus où les stocker mais jusqu’à quand? La situation est grave pour des tas de raisons et notamment pour les sous traitants de Boeing dont beaucoup, bien que très sérieux et rigoureux dans la production de pièces pour l’aéronautique sont français. Quant aux compagnies aériennes ayant commandé cet avion, ou pire, celles qui en sont déjà propriétaires et obligées des stocker des avions neufs et de supprimer des vols le bilan économique est catastrophique. Au delà des conséquences boursières, dont l’étendue n’est pas prévisible, cette affaire aura malheureusement des conséquences bien plus importantes qu’on imagine!

Michel | 09/09/2020 10:47

Il ne faut pas croire que les déboires du 737 Max vont faire les affaires d'Airbus. Serte, Airbus va peut être vendre plus de neo, OK, mais cela a des repercussions très négative pour Airbus. En effet, beaucoup d'AL ont acheté du 737 Max 7/8/9/10 ET du A350. Ces AL comptaient exploiter le 737 Max pour payer les A350 et donc: Max groundés --> pas de cash et Airbus pas payé. Airbus est très très inquiet de ces effets domino!! La situation de Boeing est inextricable et dramatique, s'ils s'acharnent à requalifier le Max, personne ne voudra voler dessus, s'il lance un nouveau programme ou le NMA par exemple, cela va prendre au grand mini 4 ans, inconcevable pour eux de laisser le champ libre à Airbus et au Comac Chinois pendant tous ce temps... Ils n'ont donc pas le choix, la moins pire des solutions c'est de requalifier le Max, après je ne me fais pas trop de souci pour Boeing, ce sont les rois du marketing, se sont les meilleurs vendeurs d'avions, sans oublier la puissance américaine derrière. Affaire intéressante à suivre...

Greggy | 09/09/2020 11:14

A l'annonce de l'A320Neo, Boeing a voulu éviter de se lancer dans le NMA car trop long, trop coûteux... On voit le résultat avec un 737Max bcp plus cher au final. Aujourd'hui c'est un véritable casse-tête: Futur très incertain du 737Max si maintenu? Ou bien lancement d'un NMA coûteux et en urgence. (4 ans me paraissent terriblement courts) Qui dit "en urgence" dit mauvaises conditions de développement avec de nouveaux déboires, à l'instar du Max, du 787 et autres 777X. Pas facile...

Danao31 | 09/09/2020 10:50

Oui mais il est mignon lui, Boeing a juste sorti 1000 avions de ses usines, pour un coût sans aucun doute astronomique ... "abandonner" le retour sur investissement que cet avion représente, c'est juste mettre la clef sous la porte par manque de fonds presque instantané ! très naïf comme "conseil" ... mdr

Obelix38 | 10/09/2020 13:43

Ne t'inquiètes pas pour Boeing, ils recevront des commandes de matériel militaire (F-15SE,etc...) ou de lancements militaires (Fusées Delta IV, etc...) à des tarifs défiant l'entendement** pour les renflouer sans trop craindre de sanctions de l'OMC . . . Ils font ça depuis tellement de décennies ! (** D'où crois-tu que vient une bonne partie de l'écart de prix au Kg dans le civil entre SpaceX et les autres ?)

Danao31 | 09/09/2020 10:50

Oui mais il est mignon lui, Boeing a juste sorti 1000 avions de ses usines, pour un coût sans aucun doute astronomique ... "abandonner" le retour sur investissement que cet avion représente, c'est juste mettre la clef sous la porte par manque de fonds presque instantané ! très naïf comme "conseil" ... mdr

Reda | 09/09/2020 12:48

Waw 2024-2025 c'est long

bouras | 09/09/2020 14:18

je pense pas que c un problème d'équilibre ,sûrement ils ont utilisé une technologie très avancée qui n'est pas métrisable ,

Claude Baronian | 09/09/2020 19:08

C'est la meilleure solution, la grande erreur ce sont les moteurs trop lourds pour ce type d'avion.

Pascal | 10/09/2020 01:00

Si ils brouillent les cartes, avec le nom du 737, c est tous les modèles de 737 qui risquent d être boycottés.

labidouille | 10/09/2020 09:33

Il suffisait pour Boeing d'allonger le train d'atterrissage afin de repositionner les réacteurs et ainsi retrouver un centrage correct. Cela entraine qqs modifications au niveau des ailes qui auraient facilement pu etre réalisé depuis ces 2 accidents.

Greggy | 18/09/2020 12:04

Yaka-Fokon....... Ralonger les trains faisait partie de la première étude de modif' sur le Max. Sauf que modifier les ailes et l'implantation des trains (voie plus large, vérins plus gros, etc) modifiait également tous les réservoirs de carburant donc la répartition + le renfort conséquent des ailes car plus lourdes + l'attache des ailes au fuselage, etc, le tout rendant l'avion encore plus instable que de modifier 'simplement' les nacelles. Vu le contexte d'économie recherchée, rallonger les trains... on comprend qu'ils y ait renoncé.

moonmartre | 12/09/2020 17:52

Que Boeing ait pêché par orgueil en voulant contrer Airbus en promettant à American Airlines un concurrent à l'A320 est une chose, mais pour moi le plus grave n'est pas là. Dans le domaine de l'aéronautique, la redondance est de mise, or le MCAS d'origine utilise 1 seule sonde AOA (angle of incidence) pour calculer l'angle d'incidence (en fait 2 sondes utilisées en alternance) et permettre la commande des volets de profondeur (en phase de décollage la plus dangereuse pour le MAX en terme de décrochage). L'A320 en possède 3, ce qui évite tout malentendu sur la valeur réelle enregistrée à prendre en compte comme consigne. C'est juste une erreur incompréhensible, qui a pu laisser faire une telle chose? Cà coûte trop cher de mettre 3 sondes ainsi que le câblage qui va avec? Comment la FAA a pu laisser cette aberration? Pourquoi ne pas avoir allongé le train d'atterrissage ? En voulant limiter les modifications d'une cellule trop vieille, Boeing va droit en correctionnel.

| | Connexion | Inscription