0
Aviation Civile
XL Airways prend les rênes de son actionnariat
XL Airways prend les rênes de son actionnariat
© Cosmao

| Léo Barnier

XL Airways prend les rênes de son actionnariat

C'est un mariage qui aura fait long feu. Moins de deux ans après son rachat par le fonds d'investissement américain Beachside Capital et Jean-Claude Wehrle, XL Airways France a repris son indépendance le 12 septembre. Ce revirement fait suite à une procédure judiciaire engagée à l'encontre des nouveaux actionnaires qui n'ont « pas respecté les engagements pris au moment de l’acquisition ». La compagnie française s'est vue ainsi attribuer l'intégralité de ses titres « devenant ainsi propriétaire de ses propres actions ». Elle devient de fait 100 % française. La nature du différend entre la compagnie et ses désormais ex-actionnaires n'a pas été dévoilée.

XL Airways France va désormais s'appliquer à reconstituer « un actionnariat stable et pérenne ». Elle entend poursuivre son développement commercial. Cela passera vraisemblablement par un recentrage sur le long-courrier. La compagnie devrait néanmoins privilégier la consolidation de ses dessertes plutôt que des ouvertures en grand nombre comme ce fut le cas ces dernières années. Elle va également mettre en place « une politique de réduction des coûts en concertation avec ses partenaires sociaux ». Elle entend préserver ses 750 emplois malgré son retrait à court ou moyen terme du segment moyen-courrier et ces mesures d'économies.

Beachside Capital avait racheté XL Airways France en novembre 2012 à la banque islandaise Straumur, vendeuse depuis 2009. Ce fonds américain s'était appuyé sur Jean-Claude Wehrle – suisse de son Etat – pour contourner la disposition réglementaire qui limite à 49 % les investissements étrangers dans une compagnie aérienne européenne.

Beachside Capital avait réalisé une opération similaire lors du rachat de XL Airways Germany fin 2011. Il avait alors placé à sa tête l'Allemand Bertolt Flick, ancien président d'airBaltic et accusé de corruption par le gouvernement letton. La compagnie allemande a fait faillite un an plus tard. D'où des craintes certaines chez XL Airways.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription