0
Aviation Civile
Wizz Air Abu Dhabi se prépare pour Athènes
Wizz Air Abu Dhabi se prépare pour Athènes
© Wizz Air

| La rédaction

Wizz Air Abu Dhabi se prépare pour Athènes

La jeune compagnie aérienne low cost, co-entreprise de Wizz Air et de son partenaire ADQ, inaugurera sa première ligne entre Abu Dhabi et Athènes le 15 janvier prochain au moyen d'un Airbus A321neo.

Abu Dhabi-Athènes en Airbus A321neo

Malgré un calendrier bousculé par la pandémie de covid-19, Wizz Air Abu Dhabi inaugurera bien sa toute première ligne le 15 janvier 2021. Cette toute première destination est Athènes qui sera desservie à raison de deux fréquences par semaine. La seconde sera Thessalonique à partir du 4 février, toujours avec deux fréquences hebdomadaires. Les vols sont opérés en Airbus A321neo commandés fermes à 236 exemplaires par la hongroise Wizz Air. Cette dernière en a déjà réceptionné 15 dont les deux premiers pour Wizz Air Abu Dhabi, créée conjointement avec le fonds ADQ d'Abou Dhabi. Les autres destinations annoncées au départ d'Abou Dhabi : Alexandrie, Odessa, Larnaca, Koutaïssi (Géorgie) et Erevan.

Un marché low cost qui s'anime dans le Golfe

Face à cette nouvelle venue, les acteurs déjà présents sur le marché du low cost ont choisi des réponses différentes. Flydubai a mis en place un partenariat stratégique avec Emirates de partages de codes sur des réseaux qui sont très complémentaires mais aussi de mises en correspondances des vols et d'alignement des programmes de fidélisation. De leur côté, Air Arabia a scellé un partenariat avec Etihad Airways pour créer une co-entreprise baptisée Air Arabia Abu Dhabi qui opère des Airbus A320 prélevés sur le parc d'Air Arabia et qui ont commencé de premiers vols sur l'Egypte (Alexandrie, Sohag).

Spicejet toujours en embuscade ?

L'annonce du partenariat entre Etihad Airways et Air Arabia avait été suivie de peu par celui noué entre l'Emirat de Ras el-Khaïmah et la compagnie aérienne indienne low cost SpiceJet. L'accord signé entre le transporteur et l'aéroport de Ras el-Khaïmah dépasse en effet la simple mise en place de liaisons directes avec New Delhi puisqu'il permet à SpiceJet d'y établir un véritable hub et de proposer à terme une « alternative low cost » au marché des lignes entre l'Inde et l'Europe. La pandémie est venue bousculer les calendriers des uns et des autres. Mais, SpiceJet a également été pénalisée par l'immobilisation du Boeing 737 MAX dont elle avait commandé plus de 200 exemplaires.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription