0
Défense
Vols de reconnaissance français au dessus de l'Irak
Vols de reconnaissance français au dessus de l'Irak
© C.Cosmao

| ehuberdeau

Vols de reconnaissance français au dessus de l'Irak

On s'y attendait depuis plusieurs jours. L'implication française en Irak a augmenté d'un cran avec les premières missions de renseignement, alors que se tient à Paris la conférence de soutien à l'Irak, qui réunit une trentaine d'états

Le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius a admis la réalité de ces mission lundi 15 septembre 2014 sur "France Inter".
Selon  "le Monde" les missions ont été conduites par des chasseurs Rafale basés à Abu Dhabi. Six Rafale sont basés en permanence sur la base aérienne 104 d’Al Dhafra, à 60km d’Abou Dhabi. Ils appartiennent à l'escadron de chasse 3/33 "Lorraine". Selon "le Monde", le dispositif français aux Emirats Arabe Unis devrait prochainement être renforcé.

Les missions de reconnaissance des Rafale ont probablement été conduites avec le pod Reco-NG. Ce système est utilisé pour la reconnaissance photographique.

Ces premières missions pourraient être un prélude à des missions d'attaque au sol contre les forces de Daesh (l'Etat Islamique en Irak au Levant - EIIL). La France se joindrait ainsi aux opérations aériennes menées depuis début août par les Etats-Unis. Selon l'US Central Command, à la date du 10 septembre, 154 frappes aériennes ont eu lieu contre  les "terroristes" d'EIIL. Les frappes se sont concentrées autour d'Ibril et des barrages de Hadita et de Mosoul.

Jusqu'à présent la France n'est intervenue en Irak qu'à travers la livraison d'aide humanitaire et d'armes. L'Etat Major des Armées a notamment annoncé que dans la nuit du 31 août des appareils français avaient procédés au largage de fret humanitaire à proximité de la ville d'Amerli à 170 km au nord de Bagdad. L'opération a été conduite par deux avions de transport C-160 Transall des escadrons "Anjou" et Béarn avec un élément du premier régiment du train parachutiste déployés aux Emirats Arabe Unis. Des A-340 de l’escadron de transport 3/60 ont également effectués des rotations vers le Kurdistan irakien pour acheminer des équipements de première nécessité. Au total 60 tonnes de fret ont été délivré par les A340. Quant aux armements, il s'agirait d'armes de petits et moyen calibres, 12,7 mm et canon de 20mm. Paris se refuse à livrer des armements antichar (Milan, Eryx...), nécéssitant une formation lourde et suceptible de froisser Ankara.

Les britanniques ont révélés des le 16 août la participation de la Royal Air Force à des missions de renseignement. Un RC-135W Airseeker (Version britannique du River Joint Américain), nouvellement réceptionné, a effectué des missions de recueil de renseignement d'origine électromagnétique. Des Tornado GR-4 effectuent eux des mission de reconnaissance au nord de l'Irak.

Un renforcement de l'implication française en Irak était attendue depuis plusieurs jours. Le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian a également évoqué la semaine dernière lors des universités d'été de la défense une possible intervention en Libye où l'influence des groupes islamistes va grandissante. Des conseillers militaires français auraient été déployés au Kurdistan.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription