1
Ukraine
Vers une future livraison américaine de bombes guidées planantes GLSDB à l'Ukraine ?
Vers une future livraison américaine de bombes guidées planantes GLSDB à l'Ukraine ?
© Saab

| Gaétan Powis 709 mots

Vers une future livraison américaine de bombes guidées planantes GLSDB à l'Ukraine ?

Plusieurs journaux avaient déjà annoncé que cette munition de précision pour lance-roquettes multiple M270 MLRS ou M142 HIMARS était présentes dans les options de livraisons américaines. Désormais, un journal cite plusieurs sources ayant confirmé que la Ground Launched Small Diameter Bomb (GLSDB) sera bien livrée à l'Ukraine. Elle offrirait de très nombreux avantages aux Forces armées ukrainiennes car elle double la portée des MLRS et des HIMARS tout en triplant leur précision.

Des annonces multiples

Le 28 novembre 2022, Reuters annonçait que le Pentagone considérait la Ground Launched Small Diameter Bomb (GLSDB) comme faisant partie des nombreuses options de livraisons de matériels militaires pour l'Ukraine. D'après le journal Politico*, qui se base sur plusieurs sources américaines anonymes, les décideurs américains se seraient accordés pour livrer cette munition à l'Ukraine. L'annonce, si elle se confirme, devrait avoir lieu ce vendredi 20 janvier, dans le cadre d'un nouveau pack d'aides militaires.

*Ce journal avait déjà correctement annoncé la livraison de 50 véhicules blindés de combat d'infanterie M2A2 Bradley le 5 janvier 2023, soit un jour avant l'annonce officielle du Pentagone.

Une bombe planante pour l'artillerie longue portée

Cette munition, développée par Boeing et Saab, est tirée depuis un lance-roquettes multiple M270 MLRS (2x6) ou M142 HIMARS (1x6). Elle combine deux systèmes ayant déjà fait leurs preuves : la partie propulsion de la roquette M26 et une bombe guidée planante GBU-39 SDB (Small-Diameter Bomb). Une fois propulsée à l'altitude requise, la GBU-39 déploie ses ailes, se sépare de la M26 pour ensuite planer jusqu'à sa cible. Elle dispose d'une capacité d'engagement des cibles à 360°, avec une portée maximale de 150 kilomètres. Sa précision est métrique (au contraire des 0 à 3 mètres de précision pour les roquettes des MLRS et des HIMARS) et ce, indépendamment des conditions météorologiques. La GBU-39 dispose aussi d'un système d'évitement de terrain afin de contourner les divers obstacles qu'elle pourrait rencontrer.

Quels avantages pour l'Ukraine ?

Les Ukrainiens ont déjà démontré l'efficacité des systèmes MLRS et HIMARS en détruisant les installations militaires russes dans la profondeur (80 kilomètres de portée). Cependant, les Ukrainiens manquent d'une capacité de tir à plus longue distance. Les États-Unis ont déjà annoncé à maintes reprises qu'ils ne livreraient pas les missiles longue portée ATACMS, également tirés depuis un MLRS ou un HIMARS. Cette livraison de GLSDB apporterait de nombreux avantages par rapport à un missile ATACMS :

  1. Le prix de cette munition est estimé à 40.000 dollars (soit 37.045,6 €), contrairement à plus d'un million de dollars pour le missile ATACMS.
  2. Son système de guidage est spécialement développé pour fonctionner dans un environnement brouillé.
  3. La portée est deux fois moins élevée que l'ATACMS mais doublerait presque la portée des MLRS et des HIMARS. Ainsi, comme démontré dans le tweet ci-dessous, cette munition pourrait toucher n'importe quelle cible russe en Ukraine, en dehors d'une partie de la Crimée. La distance étant prise depuis la ligne de front, cette portée sera probablement très légèrement plus réduite afin de garder les M270 et M142 en dehors de la portée de tous systèmes d'artillerie russes. Dès lors, seulement quelques zones au Nord-Est du Donbass seraient hors d'atteinte... si le front n'avance pas vers ces zones !
  4. Une possibilité d'impact tous azimuts, là où l'ATACMS est beaucoup plus limité en impact direct : la GBU-39 peut détruire un avion dans son hangar directement depuis le toit ou plus simplement en entrant par la porte avant d'exploser. Elle peut aussi percer 1,8 mètres de béton armé.
  5. La version équipée d'un laser au sein du système de guidage peut suivre un véhicule en mouvement. Cependant, cette version ne sera probablement pas livrée à l'Ukraine.
Représentation de deux GBU-39 peu avant l'impact sur leur cible (qui semble être un système antiaérien S-400).
Représentation de deux GBU-39 peu avant l'impact sur leur cible (qui semble être un système antiaérien S-400). © Saab
Représentation de deux GBU-39 peu avant l'impact sur leur cible (qui semble être un système antiaérien S-400).

Les dégâts seraient donc considérables pour les infrastructures stratégiques et véhicules importants appartenant aux Forces armées russes en Ukraine. Enfin, si l'information est effectivement confirmée, cela fera de l'Ukraine le premier utilisateur de cette munition. Ce n'est pas la première fois que l'Ukraine utilisera pour la première fois un matériel militaire moderne n'ayant pas encore été mis en service : le 7 décembre, l'Allemagne avait annoncé sa décision de livrer 18 obusiers automoteurs RCH 155. Ce système d'artillerie moderne n'était alors pas encore entré en service au sein d'une armée (plus d'informations dans cet article).

A noter que l'annonce de ce nouveau pack d'aides militaires coïncidera avec la réunion des représentants du Groupe de Contact sur la base aérienne américaine de Ramstein (Allemagne). Il y aura donc probablement d'autres annonces après cette réunion.


Ukraine guerre en ukraine Etats-Unis états-unis USA Saab Boeing GBU-39 SDB bombe planante Artillerie HIMARS MLRS M142 M270 GLSDB

Répondre à () :

Cmd. Dany | 19/01/2023 10:49

A ceux que cette information intéresse, je signale qu’il y a, sur le site de Saab, coconcepteur de ce missile, une documentation et des vidéos très intéressantes. Ce missile est le fruit d’une collaboration, 50/50, EUROPE/USA.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité