0
Ukraine
Une munition rôdeuse Lancet endommage un obusier CAESAr ukrainien
Une munition rôdeuse Lancet endommage un obusier CAESAr ukrainien
© @UAWeapons (Twitter)

| Gaétan Powis 596 mots

Une munition rôdeuse Lancet endommage un obusier CAESAr ukrainien

Une vidéo publiée le 16 novembre permet de confirmer que les Russes ont réussi à mettre hors de combat pour la première fois un obusier automoteur CAESAr ukrainien en utilisant une munition rôdeuse Zala Lancet. La vidéo ne permet pas de confirmer la destruction du véhicule. En revanche, le fait que les servants aient pu quitter l'engin permet d'au moins confirmer que le Lancet a explosé sur l'avant du véhicule, décrit comme endommagé. Il fait partie des 18 CAESAr livré par la France.

Le premier CAESAr endommagé (confirmé)

Dans une vidéo publiée le 16 novembre, un obusier automoteur CAESAr ukrainien a été touché par un drone russe. Les Ukrainiens ont reçu ces canons automoteurs suite à leur livraison par la France. Les Ukrainiens disposent également de canons automoteurs sur un châssis de camion et notamment le 2S22 Bohdana. Toutefois, le début de la vidéo permet très facilement de voir que le canon du véhicule dépasse clairement la cabine de pilotage : le canon du 2S22 ne dépasse pas la cabine, au contraire du canon du CAESAr.

Il faut noter que la vidéo donne également la géolocalisation du véhicule : celui-ci se trouve sur le front de Donetsk, dans l'Est de l'Ukraine aux environs des coordonnées suivantes : 47°53'50.96"N 37°08'42.36"E (carte ci-dessous).

Situation globale du CAESAr endommagé en Ukraine.
Situation globale du CAESAr endommagé en Ukraine. © Air&Cosmos, Google Earth
Situation globale du CAESAr endommagé en Ukraine.

Une munition rôdeuse russe

Les Russes ont utilisé une munition rôdeuse Zala Lancet ou Lancet : très reconnaissable grâce à ses ailes en forme de X, il s'agit d'un drone suicide équipé à l'avant d'une caméra suivi d'une charge explosive. Il est développé et produit par la société russe Zala Aero Group. Il faut noter que la munition n'a pas détruit le CAESAr : l'impact semble situé sur la cabine ou sur la partie avant (compartiment moteur). Après l'explosion, l'équipage du CAESAr sort du véhicule et s'en éloigne, preuve que le blindage a résisté ou du moins amorti grosse partie de l'explosion. Cependant, il est presque certain (aucune image après l'explosion n'est disponible) que le compartiment moteur a été sérieusement endommagé et que le véhicule est immobilisé.

En tant que pièce d'artillerie et au vu des faibles mouvements de positions depuis le début de la guerre dans cette région, il est peu probable que les Forces russes mettent la main sur l'obusier. Il fera peut-être l'objet d'une réparation au sein du futur centre technique de KNDS déployé prochainement en Slovaquie pour ce type de véhicule (article sur le sujet).

Quelques instants avant l'impact du Lancet russe sur le CAESAr ukrainien.
Quelques instants avant l'impact du Lancet russe sur le CAESAr ukrainien. © Air&Cosmos (montage), @UAWeapons (vidéo), Gaétan Powis (CAESAR), Zala (image du Lancet)
Quelques instants avant l'impact du Lancet russe sur le CAESAr ukrainien.

Les CAESAr avaient été utilisés pour bombarder l'île des Serpents peu de temps avant la retraite russe de l'île. Leur localisation n'avait pas été dévoilée mais il semblait que ces canons étaient employés sur le front de Kherson. Cette vidéo permet donc d'affirmer que les Ukrainiens ont réussi à déplacer une partie des canons automoteurs jusque dans l'Est de l'Ukraine.

Pour rappel, le Camion Équipé d'un Système d'Artillerie ou CAESAr est un obusier automoteur de 155 mm. Son canon d'un peu plus de huit mètres de long est disposé sur un châssis de camion Renault. En tout, 18 pièces sont actuellement utilisées par les Forces armées ukrainiennes et ce, depuis le mois de mai 2022. Son agilité en tout terrain, sa rapidité de mise en batterie et son système de tir informatisé en font une pièce très importante pour les Ukrainiens, tout particulièrement en contrebatterie. Certaines rumeurs avaient été lancées par des Russes/pro-Russes comme quoi deux CAESAr avaient été capturés intacts mais cette rumeur a rapidement pu être démentie via cet article, la communauté OSINT ou encore les instances françaises et ukrainiennes. 

Il s'agit du premier CAESAr endommagé et pour l'instant, aucun n'a été détruit, ou du moins, confirmé par une photo/vidéo.

Ukraine Russie Zala Lancet Munition rôdeuse drone kamikaze France obusier CAESAr Artillerie


Répondre à () :

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité