0
Espace
Une future constellation de petits satellites militaires russes ?
Une future constellation de petits satellites militaires russes ?
© RVSN

| Pierre-François Mouriaux 264 mots

Une future constellation de petits satellites militaires russes ?

La charge utile placée hier sur orbite basse par un lanceur Soyouz 2.1v correspondrait au premier minisatellite d'imagerie militaire russe Razbeg, probable précurseur d’une constellation multimissions.

Qui se cache derrière Cosmos 2551 ?

Le 14e lancement orbital russe de l’année est intervenu le 9 septembre à 19h59 UTC depuis le cosmodrome de Plessetsk, au nord-ouest de la Russie.

C’est un lanceur léger Soyouz 2.1v qui a été utilisé pour cette mission visant une orbite héliosynchrone, pour le compte des Forces de missiles stratégiques russes (RVSN).

Pour les observateurs occidentaux, la charge utile, officiellement baptisée Cosmos 2551, correspondrait au satellite militaire d'observation de la Terre Razbeg 1, développé par l’Institut de recherche scientifique panrusse d'électromécanique NPP VNIIEM.

Razbeg 1 constituerait la version opérationnelle du Cosmos 2525 (Emka 1), inspiré des premiers satellites commerciaux américains d'imagerie terrestre SkySat de Skybox Imaging (aujourd’hui Planet), lancés en 2013-2014 et dont la résolution atteignait 0,9 m par pixel en couleurs naturelles RGB.

Emka 1, lui, atteindrait les 50 cm de résolution en mode panchromatique.

 

Premier jalon ?

Razbeg 1 pourrait être un peu plus imposant que son prédécesseur, marquant néanmoins une nouvelle étape dans la miniaturisation des satellites d'imagerie russes de type Kanopouss-V de 470 kg, construits par NPP VNIIEM et utilisés depuis juillet 2012 pour la surveillance et la prévention des désastres d'origine naturelle et humaine, ainsi que pour le suivi des ressources agricoles et aquatiques.

Razbeg 1 jetterait également les bases d’une constellation comportant un large éventail de capteurs répartis entre des petits satellites hautement spécialisés, reliés dans le même réseau, et contrôlés par un véhicule sur orbite. Cette constellation permettrait une couverture ininterrompue de la surface de la Terre et effectuerait aussi bien des observations optiques et radar que de la reconnaissance radio, clairement pour des applications militaires.

Répondre à () :


Captcha
Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription