0
Espace
Une cinquième astromobile sur Mars
Une cinquième astromobile sur Mars
© NASA / JPL - Caltech

| Pierre-François Mouriaux

Une cinquième astromobile sur Mars

Chaque fin de semaine, une image qui a fait l’actualité ou retenu notre attention. Le 18 février, l’astromobile Perseverance de la mission américaine Mars 2020 s’est posée avec succès sur la planète rouge.

Coup de frein final

Une semaine après la mise sur orbite martienne des sondes Al-Amal (Emirats Arabes Unis) et Tianwen 1 (Chine), l’astromobile Perseverance de la mission américaine Mars 2020 s’est posée « en douceur » sur la planète Mars, le 18 février à 20h45 UTC.

Son périple de 480 millions de kilomètres a été bouclé en un peu moins de sept mois.

Le lancement de la sonde avait eu lieu le 30 juillet 2020 depuis Cape Canaveral, en Floride.

Entièrement automatisée, la séquence d’atterrissage, appelée EDL (Entry, Descent and Landing – Entrée, descente et atterrissage), devait permettre de donner le coup de frein final à la sonde, arrivée dans l’atmosphère martienne avec une vitesse de près de 20 000 km/h.

La descente a duré sept minutes (les fameuses « sept minutes de terreur »), utilisant un immense parachute de 21 mètres de diamètre puis des rétrofusées.

La confirmation de l’atterrissage est parvenue sur Terre avec un délai de 11 minutes et 22 secondes, grâce à la sonde américaine Mars Reconnaissance Orbiter, sur orbite martienne depuis mars 2006.

La première image a été reçue quelques secondes plus tard : un cliché en noir et blanc, au format « fish eye », pris au niveau des roues mais flou du fait de la présence d’un filtre anti-poussière.

C’est la cinquième fois que les Etats-Unis parviennent à déposer une astromobile sur Mars, après Sojourner (en juillet 1997), Spirit et Opportunity (en janvier 2004), puis Curiosity (en août 2012), la dernière étant toujours en service aujourd’hui.

 

Au cœur du cratère Jezero

L’engin de 1 043 kg, de la taille d’un petit SUV de 2 m de haut, se trouve désormais dans un delta asséché, situé au cœur d’un cratère de 49 km de diamètre, baptisé Jezero.

Celui-ci se trouve au bord d’un grand bassin d’impact, non loin de la dichotomie martienne et de l’équateur. Il a été formé il y a 3,7 milliards d’années. Il a abrité un lac ouvert de plusieurs centaines de mètres de profondeur.

Le site a été retenu pour sa richesse géologique et avec l’espoir qu’il livre de précieuses informations sur le passé de Mars, voire recèle des traces de vie primitive…

 

Un œil français

La mission Mars 2020, d’une valeur d’environ 2,4 Md$ (dont 40 M€ pour la participation française), avait été décidée fin 2012 et les expériences scientifiques sélectionnées en juillet 2014 (à part le micro-hélicoptère Ingenuity, ajouté en mai 2018).

Son astromobile Perseverance embarque sept expériences scientifiques, dont l’instrument franco-américain SuperCam, équipé de quatre types de spectroscopes, d’une caméra-laser et d’un microphone.

SuperCam permettra de pré-analyser et sélectionner 42 échantillons de roches qui seront ramenés sur Terre lors de la mission internationale Mars Sample Return, prévue entre 2026 et 2031 (cf A&C n°2709).

 

Soutiens présidentiels

A l’occasion de l’atterrissage de Mars 2020, retransmis en direct au siège du Cnes à Paris, Jean-Yves Le Gall, son président, et Sylvestre Maurice, le responsable de la caméra-laser, ont accueilli Antoine Petit, le président du CNRS, Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Bruno Le Maire, le Ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, mais aussi Emmanuel Macron, le président de la République, en personne.

« Nous y sommes ! Here we are! #CountdownToMars », a-t-il posté sur son compte Twitter.

De son côté, le nouveau président américain Joe Biden, qui a suivi l’événement depuis son bureau de la Maison Blanche à Washington, a commenté sur Twitter : « Félicitations à la Nasa et à tous ceux dont le travail acharné a rendu possible l'atterrissage historique de Perseverance. Aujourd'hui, nous avons prouvé une fois de plus qu'avec la puissance de la science et l'ingéniosité américaine, rien n'est hors du domaine du possible ».

 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription