3
Vidéos
Un Su-27 russe tire "par erreur" un missile sur un avion de la Royal Air Force - réaction sur LCI
Un Su-27 russe tire "par erreur" un missile sur un avion de la Royal Air Force - réaction sur LCI

| Xavier Tytelman 25 mots

Un Su-27 russe tire "par erreur" un missile sur un avion de la Royal Air Force - réaction sur LCI

Fin septembre, un chasseur russe Su-27 a tiré un missile sur un appareil de renseignement RC-135 Rivet Joint de la Royal Air Force se trouvant dans les eaux internationales. Le missile n'a heureusement pas touché sa cible, mais il s'agit de l'incident le plus grave entre la Russie et un pays tiers depuis son invasion de l'Ukraine.

missile russe incident mer noire RC-135 guerre ukraine


Répondre à () :

François.JOST | 23/10/2022 11:08

Le parlementaire britannique ne mentionne pas de radar de tire ayant accroché le Rivet Joint, ni même de missile ayant été tiré en direction du RC-135, mais d'un missile ayant été tiré à proximité de l'appareil anglais. N'est-ce pas extrapoler que d'affirmer que le Rivet Joint a été visé par un missile russe.? N'est-il pas possible que le missile ait été tiré (par erreur ou par provocation) à proximité du RC-135 mais dans un autre direction.?

Spock | 24/10/2022 04:41

D’accord avec ce commentaire : que le tir soit intentionnel ou pas, il est possible de tirer un missile non accroché sur le Rivet Joint donc non guidé vers lui. Par exemple, il suffisait qu’un missile infrarouge, dont le Su 27 était très certainement équipé, accroche un point chaud (le soleil, ou sa réflexion au sol voire sur un nuage) et il pouvait être tiré. C’est même selon moi le scenario le plus probable : en cas d’interception d’un avion non armé, si le chasseur veut être vu de l’équipage il se placera en position d’interrogation visuelle, dans une position 10 heures, 150 m (comme le montre la vidéo qui accompagne l’interview). Dans cette position, ni le radar ni le missile ne peuvent accrocher l’avion intercepté, et si un missile part ce sera droit devant, donc sans risque. Je précise, non pour fanfaronner mais pour appuyer mon propos, que j’ai été pilote de défense aérienne, souvent amené à intercepter des avions non armés dans le cadre de la mission de sûreté aérienne, ou police du ciel.

Spock | 24/10/2022 05:02

Je ne suis pas d’accord avec l’affirmation selon laquelle la destruction du Rivet Joint par le Su 27 aurait conduit à la guerre entre le Royaume-Uni et la Russie. c’est ce que nous apprend le précédent récent d’un Sukhoi 24 russe descendu intentionnellement par les armées turques dans le cadre de la guerre en Syrie, sans que cela ne déclenche un conflit. Bien entendu cela provoquerait une crise diplomatique d’une gravité extrême, à la hauteur du nombre de tués (l’équipage d’un Rivet Joint est assez nombreux) et de la valeur stratégique d’un tel système. Mais, sans possibilité de démontrer le caractère intentionnel de la destruction, il serait aisé pour les deux parties d’invoquer un probable accidenté pour limiter l’escalade verbale.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité