2
Défense

| Jean-Marc TANGUY

Un ScanEagle sécurise le groupe aéronaval français

Un drone ScanEagle participe depuis le mois de février à la sécurisation du groupe aéronaval formé autour du porte-avions Charles de Gaulle qui évolue dans le golfe persique. Cette nouvelle passée inaperçue représente pourtant une petite première.

Ce moyen a été mis en oeuvre par la frégate britannique HMS Kent aux côtés d’un hélicoptère d’attaque Super Lynx. Le drone Scan Eagle va contribuer à la mission ISR (intelligence, surveillance and reconnaissance) au profit de la flotte entière. Equipé d’une caméra à cardan qui lui permet de suivre facilement une cible immobile ou mouvante, ce drone a l’avantage de pouvoir voler une quinzaine d’heures, soit trois à cinq fois plus longtemps qu’un hélicoptère Panther et un NH90 Caïman Marine, appareils également utilisés pour des missions d’ISR par le groupe aéronaval français.

Plusieures marines mettent en oeuvre au Scan Eagle pour des missions de surveillance/reconnaissance à la mer, parmi lesquelles celles italienne, singapourienne, tunisienne ou américaine.

La marine française – quant à elle – ne détient qu’un seul drone, un Camcopter à voilure tournante doté d’une autonomie de six heures. Pour le moment, il a seulement été opéré depuis la terre ou depuis l’Adroit, le patrouilleur de DCNS.

Mis au point par Boeing et Insitu, le drone ScanEagle permet de la surveillance/reconnaissance de champs de bataille. Son lancement se fait via la catapulte pneumatique "SuperWedge" imaginée par Insitu.

Répondre à () :


Captcha
Ysgawin.HADDAD | 02/04/2015 18:31

Non seulement il a une autonomies 3 fois supérieure aux drones à voilure tournante mais je suis certain qu'il a un coût à l'heure de vol TRES largement inférieur aussi. Je parierais sur 80 à 90% d'économie à l'heure, comme ça, au pif... Alors qu'est-ce qu'on attend pour en acheter !!!

Simon.Perrault | 22/07/2016 03:02

Le CVN Charles de Gaulle opère avec 2 E2C contre 4 pour les CVN la marine américaine. L'emploi de type de drone serait en soi une excellente idée et avec un rapport/qualité imbattable! Avec quelques exemplaires ce type d'aéronef pourrait décupler la puissance du CDG. Au Canada, certains avaient suggéré de remplacer le successeur de nos CCF-118 par uniquement(!) par des drones. Pour la surveillance de nos côtes et du grand nord canadien l'ajout de ceux-ci améliorerait notre dispositif de surveillance maritime basé sur nos CP-140 Aurora. Et de petits drone seraient les bien-venus sur nos frégates.

| | Connexion | Inscription