12
Défense
Un porte-avions très américain sur orbite
Un porte-avions très américain sur orbite

| J-M. Tanguy 347 mots

Un porte-avions très américain sur orbite

Le nouveau porte-avions nucléaire français PANG rapportera 3 milliards d'euros à l'industrie américaine [...] (347 mots)

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.

Air & Cosmos
Déjà abonné ?

Répondre à () :


Captcha
Parent | 09/12/2020 14:46

Va t on continuer a pérenniser les défauts de notre flotte de surface en sous arment nos battiments, les plus cher de la flotte seront les plus visés et attaquées mais peut être que nous avons des mitrailleuses magiques en 7.62 anti missiles hyper soniques et attaque saturante de drone ou autre qui sait ! A moins que d'ici la le hk416 ai de nouvelles capacités ! Mais trève de plaisanterie, Aujourd'hui comme hier, le sous armement est mortel !!! Toute échelle gardée bien sur, Il vaut mieux des riverines super armées, qu'un porte aéronefs (bpc panng) sous armés. Ne caumetons pas l'erreur de nos alliés d'outre manche?? les batiments d'accompagnements feront leur boulot, mais ne suffiront pas à garantir la totale sécurité du pan. 3

LABBE | 09/12/2020 15:46

Voilà là ré-industrialisation en route déjà que pour la construction de nos bâtiments je souhaiterais savoir qui nous fournit l’acier, c’était à peu près ce qui nous restait et je ne parle même pas de notre aviation que nous allons « co-traiter «  avec les Allemands.

paris | 09/12/2020 17:32

même si cela coûte moins chère d'un hôpital c'est moins utile. je ne sais pas à quoi cela peut servir. surtout que la moitie du temps c'est en maintenance.

TOULON | 10/12/2020 12:38

Si on n'a pas de défense militaire, on n'a plus besoin d'hôpital mais de la place au cimetière.

JP | 09/12/2020 19:55

Les catapultes électromagnétique ont bien simplifier l'architecture des porte avions American, mais reste encore quelques problèmes a régler. Y parraît même qu'ils sont plus "doux" sur les avions. Par contre, aucune mention de drone navale?

Guy Fustec | 11/12/2020 21:21

Humiliation complète de Macron à la France vassal des américains Macron n'a aucune fierté il vend son pays à l'Amérique et au musulman 9c3D8

Eric | 12/12/2020 01:15

Humiliation pour? La France ne produit pas de catapultes. Lancer des études coûteuses pour deux ou trois catapultes ne serait pas rentable. Les américains ont-ils été humiliés lorsque les Marines ont acheté des jets Harrier qu´ils ne produisaient pas?

Elyo | 19/12/2020 23:10

Je ne suis pas très d’accord avec vous Guy, la France domine depuis de nombreuses années le marché civil des hélicoptères aux USA et je ne pense pas que les américains se sentent humiliés

SN | 12/12/2020 15:52

Le titre est quelque peu polémique. Les catapultes et brins d'arrêt (le coût des avions ne peut être mentionné vu les différents appareils existants ou à venir qui seront embarqués) ne constituent qu'une partie du porte avion mais pas la majeure partie... donc évoquer 3 milliards pour ces équipements, c'est un peu tôt pour pouvoir l'affirmer alors que le lancement de la construction du navire est loin d'être lancée et que la première tôle n'a même pas été découpée. Pour ce qui est de l'embarquement des aéronefs, il est logique de penser que le groupe aérien embarqué actuellement dimensionné pour le Charles-de-Gaulle sera transféré sur le nouveau porte avion. De plus il est étrange que Air & Cosmos ne fasse pas mention de la plus grande envergure des futurs NGF, ni de la possibilité d'y adjoindre des drones ou du fait que le changement de gabarit nécessite peut-être une révision des moyens embarqués. Enfin une augmentation du parc aérien de chasseurs (commentaire méchamment ironique sur le nombre d'aéronefs embarqués sur les porte avion américains) passe inévitablement par la formation de pilotes supplémentaires au sein de l'aéronavale. Est-il vraiment judicieux de publier un article qui attise les passions inutilement avec des informations qui auraient pu être mises au conditionnelles ? Surtout de la part d'un magazine spécialisé.

forêt10 | 14/12/2020 11:40

Votre article me laisse plutôt songeur, les commentaires de votre hebdomadaire, ne m'avaient (jusqu'à présent) pas accoutumé à ce genre là ? Je ne comprends pas, pourquoi, vous attribuez l'achat des 3 Hawkeye au programme du nouveau PAN-NG! Cet achat est totalement indépendant du programme du nouveau porte-avions. D'après les informations connues à ce jour, la livraison des 3 Hawkeye devrait avoir lieu vers 2028 et le nouveau PAN devra lui, entrer en service vers 2038 soit 10 plus tard. Donc ces 3 Hawkeye seront d'abord attribués au Charles de Gaulle, et d'ici à ce que le nouveau PAN-NG entre en service, ceux-ci auront déjà 10 ans de service, voire plus. Concernant les coûts, mis à part les premiers 900 Mio € alloués à l'étude proprement dite, rien de précis n'est connu, on parle vaguement d'une fourchette de 5 à 7 Md€ sur quoi réellement? nul ne le sait. Pourra-t-on recevoir et décoller en même temps sur ce PAN, rien de précis non plus, sinon que 2 catapultes EM sont prévues, donc à priori le décollage et l'atterrissage simultané est exclu. Si vous pouviez nous donner plus (de vraies) d'informations sur le nouveau PAN-NG, je suis preneur!

charles Falcon | 15/12/2020 02:15

D'ici 2035 il passera beaucoup d'eau sous le pont Mirabeau. L'heure sera alors à la guerre spatiale et les PA risquent d'être dans la même position que les cuirassés lors du dernier conflit mondial. L'avenir de la marine ce sont les sous marins nucléaires et des destroyers armés de missiles performants, plus quelques bateaux à pont plat genre Mistral, embarquant quelques avions à décollage vertical pour action contre la terre. Pour les raids sur longue distance l'AAE disposera avec le SCAF, les drones et ses ravitailleurs de capacités d'action trés rapides et foudroyantes au prix d'une souplesse accrue et d'une vulnérabilité bien moindre que le PA qui nécessitera beaucoup trop d'argent en rapport de son efficacité réelle.

SOTTET | 15/12/2020 11:51

Comme d'habitude une analyse fouillée et pertinente de votre part Merci pour vos articles SOTTET ancien commandant CRS et ancien aspi au 9°RCP

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription