3
Espace
Un lanceur chinois réussit un essai VTVL à 1 km d’altitude
Un lanceur chinois réussit un essai VTVL à 1 km d’altitude
© CGTN

| Pierre-François Mouriaux 221 mots

Un lanceur chinois réussit un essai VTVL à 1 km d’altitude

La startup chinoise Deep Blue a franchi une étape importante dans le développement de son lanceur commercial Nebula 1 équipé d’un premier étage récupérable.

Dix fois plus haut qu’il y a sept mois

Le microlanceur monoétage Nebula M de la startup chinoise Deep Blue Aerospace (créée en novembre 2016) a effectué le 6 mai un nouvel essai de décollage et d'atterrissage vertical VTVL (Vertical takeoff, vertical landing).

Le vol s’est déroulé à Tongchuan, dans la province de Shaanxi, et l’engin a culminé à 1 km d’altitude ; le précédent, en octobre 2021, avait atteint 100 m.

Il était équipé d’un moteur Leiting 5 (Tonnerre 5) à poussée variable, alimenté par de l’oxygène et du kérosène liquides.

Les images de la vidéo diffusée sur internet et les réseaux sociaux sont obscurcies par la poussière soulevée à l’atterrissage, et l’on croit deviner que l’étage chancelle à la fin.

Mais l'entreprise affirme que l’essai est réussi, le lanceur se reposant à moins d'un demi-mètre de la cible marquée au sol.

 

Prochaine étape : 10 km

Deep Blue franchit ainsi une étape importante dans le développement de son lanceur commercial de classe moyenne, Nebula 1, doté d'un premier étage récupérable, dont l’entrée en service est prévue d’ici la fin de l’année 2024.

Les prochains essais en vol – à des altitudes de 10 et 100 – devraient être réalisés à l'aide d'un étage grandeur nature, utilisant des moteurs Leiting 20, d'une poussée de 20 tonnes.

Vidéo de l’essai à voir sur https://youtu.be/Yxq_ZP9GDQM


Répondre à () :

| 12/05/2022 11:40

(JB) Valider le concept du "récupérable" devient de plus un plus une condition sine qua non du succès commercial des microlanceurs. Avis à nos startups.

Loufi | 13/05/2022 10:37

Pendant ce temps ça se pignole au cnes.

| 17/05/2022 20:20

Espérons qu’une des premières décisions de notre première ministre soit le remplacement de Philippe Baptiste à la tête du CNES par un vrai Français qui aura à cœur de replacer la France et son industrie aérospatiale à la place qui est légitimement la sienne. OSONS ! Un Français sur Mars avant les Américains ! Vive la France. Bien cordialement.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité