0
Espace
Un lancement indien avec 29 satellites © Isro

| Pierre-François Mouriaux

Un lancement indien avec 29 satellites

Une nouvelle version du lanceur polaire indien, PSLV-QL, a effectué ce matin une mission multiple, déployant sur orbite basse un satellite militaire national et 28 nanosatellites étrangers.

Le lancement est intervenu le 1er avril à 3h57 UTC depuis le centre spatial de Sriharikota, dans la baie du Bengale.

C’était le baptême du feu pour la fusée PSLV-QL, équipée de quatre propulseurs autour de son corps central.

L’objectif principal de la mission C45 de l’Agence spatiale indienne (Isro) était la mise à poste du satellite de surveillance électronique Emisat (436 kg) pour le compte du la DRDO (Organisation pour la recherche et le développement de la Défense indienne). L’orbite visée s’élevait à 749 km, inclinée de 98,4°.

Etaient également embarqués 28 nanosatellites étrangers (Etats-Unis, Espagne, Lituanie et Suisse), essentiellement dédiés à l’observation de la Terre, dont 20 satellites Flock 4a de la société américaine Planet, de 5,7 kg chacun.

 

Plateforme longue durée.

Le quatrième étage du lanceur, équipé de trois charges utiles (un capteur ionosphérique, du matériel radioamateur et un progiciel AIS de suivi des navires), a ensuite entamé une mission longue durée sur une troisième orbite, afin d’éprouver les panneaux solaires qui l’équipent.

1 200 personnes ont pu assister au lancement depuis les tribunes récemment aménagées sur le centre de Sriharikota, qui devrait à terme pouvoir accueillir 5 000 spectateurs.

Emisat Inde Isro PSLV Sriharikota

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription