0
Espace
Un démonstrateur de communications laser sur l’ISS
Un démonstrateur de communications laser sur l’ISS
© Mynaric

| Pierre-François Mouriaux 299 mots

Un démonstrateur de communications laser sur l’ISS

La plateforme Bartolomeo d’Airbus installée sur la Station spatiale internationale va prochainement recevoir un terminal de communications innovant développé par la société allemande Mynaric.

Mynaric est un fabricant de terminaux de communications optiques pour des applications aériennes, spatiales et mobiles, créé à Munich en 2009.

En mai dernier, la société allemande avait signé un contrat avec Airbus Defense and Space Etats-Unis, pour installer cet automne l’un de ses terminaux, le Condor Mk2, sur la plateforme Bartolomeo d’Airbus.

Celle-ci se trouve sur le côté externe avant de Columbus, le module-laboratoire européen de la Station spatiale internationale.

 

La plateforme Bartolomeo

Développé par Airbus Defense and Space (avec un investissement d’environ 40 millions d'euros), Bartolomeo été livrée en mars 2020 sur l’ISS, à l’aide d’un ravitailleur Dragon de SpaceX (mission CRS-20).

La plateforme externe permet à Airbus Defense and Space de proposer un service de mission « tout-en-un » pour différentes charges utiles, à commencer par des cubesats 3U (d’une taille de 10 × 10 × 30 cm, et d’une masse au décollage d’environ 3 kg).

L’offre commerciale comprend une assistance technique pour la préparation de la charge utile, son lancement, son installation, son exploitation, le transfert des données, et éventuellement le retour sur Terre.

 

Des démonstrations « live »

Avec l’installation de son terminal sur la plateforme Bartolomeo, Mynaric entend démontrer à ses futurs clients que son produit peut fournir une gamme étendue de scénarios de missions pour les communications laser sur orbite terrestre basse.

L’objectif est également de valider la conformité avec la norme d'interopérabilité des communications optiques de l’Agence pour le développement spatial SDA (Space Development Agency), une direction du ministère de la Défense des États-Unis dédiée à la recherche et l'ingénierie spatiales.

Le positionnement du terminal sur Bartolomeo lui offrira une vue dégagée de la Terre et de l'espace, et donc d'excellentes conditions pour mener les différents tests prévus.

L’envoi du démonstrateur est aujourd’hui prévu début 2023, très probablement avec le ravitailleur Dragon CRS-27 de SpaceX.

Mynaric communication laser Bartolomeo Airbus Defence and Space ISS Station spatiale internationale


Répondre à () :

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité