advertisment-image

Inscription à la newsletter La Lettre de la Défense - réservée aux abonnés


0
Défense
Un cinquième P-8I pour l'Inde
Un cinquième P-8I pour l'Inde
© Boeing

| Duncan

Un cinquième P-8I pour l'Inde

La modernisation des forces armées indiennes avance à grands pas. Et Boeing a pleinement profité des ambitions militaires de New Delhi pour placer ses Globemaster, Chinook et autres Apache.

Dernière étape en date, le constructeur américain a livré, le 9 septembre dernier, le cinquième P-8I de patrouille maritime pour la marine indienne à la base navale de Rajali près de Chennai (Madras). Cette cinquième livraison intervient 16 mois après la remise du premier P-8I, le 15 mai 2013. Il reste encore trois appareils à livrer, dont un avant la fin de l'année et les deux autres en 2015. La valeur de cette commande, signée en 2009, est estimée à plus de 2 milliards de dollars, en incluant quatre options.

Dérivé du monocouloir Boeing 737-800, le P-8I est une version du P-8A Poseidon de l’US Navy spécialement adaptée aux besoins de la marine indienne, et intégrant un certain nombre de sous systèmes « made in India ». Le Poseidon est fabriqué à Renton, dans la même usine que le 737 civil, sur une ligne d’assemblage dédiée … au moins jusqu’à l’arrivée du 737 MAX d’ici 2017.

Premier client export du Poseidon, l’Inde a été rejoint au mois de février dernier, par l’Australie, qui a décidé d’acheter huit appareils, avec quatre avions en option, afin de remplacer ses actuels AP-3C Orion, en service depuis plus de quarante ans. Le premier appareil doit être livré en 2017. En complément des P-8, l’Australie prévoit aussi l'acquisition d'un drone de surveillance haute altitude permettant d'offrir une grande permanence sur zone. Elle étudie de près le programme MQ-4C Triton, version "maritime" du drone RQ-4 Global Hawk de Northrop Grumman.

New Delhi aurait également manifesté son intérêt pour le Triton pour compléter sa flotte de P-8I. Sans oublier le programme indien MRMR (medium range maritime reconnaissance, ou avion de patrouille moyenne portée), pour lequel le MSA de Boeing — dérivé du biréacteur d'affaires Challenger 604 de Bombardier présenté au dernier salon de Farnborough — pourrait être un candidat tout trouvé.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription