6
Ukraine
Ukraine : les ATL2 jusque dans les eaux roumaines
Ukraine : les ATL2 jusque dans les eaux roumaines
© Jean-Marc Tanguy

| Jean-Marc Tanguy 372 mots

Ukraine : les ATL2 jusque dans les eaux roumaines

L’avion de patrouille maritime ATL2 de la Marine nationale opérant en Méditerranée orientale va maintenant très officiellement opérer dans les eaux territoriales roumaines, une réaction directe à la guerre en Ukraine.

ATL2 : premières missions dès le 2 mai

L’avion de patrouille maritime ATL2 de la Marine nationale opérant en Méditerranée orientale (Medor) va maintenant très officiellement opérer dans les eaux territoriales roumaines, une réaction directe à la guerre en Ukraine. La décision a été prise vendredi 29 avril, les premières missions pourraient commencer dès lundi 2 mai. La Roumanie est la première concernée, mais la Bulgarie pourrait suivre : l’accord n’a pas été obtenu pour l’instant. Les vols sont gérables, à ce stade, depuis la base de la Sude (Crète). L’ATL2 peut voler jusqu’à 14 heures, notamment sans charge lourde (missiles, bombes) en soute. 

Bientôt de la Roumanie ?

Une relocalisation sur la base de Constanza (Roumanie) pourrait aussi être possible, permettant d’augmenter l’autonomie sur la zone de travail et de réduire un peu la longueur de vols. C’est d’autant plus envisageable que des troupes françaises opèrent déjà en Roumanie depuis la fin février. Jusqu’à deux ATL2 ont opéré simultanément en Medor depuis le début de l’année. Ils étaient basés à Chypre puis à La Sude, permettant ainsi d’éclairer le groupe aéronaval (auquel était rattaché un des deux avions) comme la Syrie. L’avion de la flottille 21F qui a pris la relève en début avril est un standard 6, avec des capacités donc démultipliées en air-surface (radar Thales Searchmaster et boule optronique L3Harris MX20), mais également en écoute sous la surface. Les capacités de traitement à bord sont aussi bien plus importantes que sur le standard 5.

Satellites, Gabriel, Vador, ATL2 : une situation tactique enrichie

L’Etat-Major des Armées va donc bénéficier d’une situation tactique plus enrichie dans cette zone critique. Il dispose déjà du flux satellitaire (français, allié, issu du privé), des vols de Transall Gabriel, de Beech 350 Vador et de pod Astac sur Mirage 2000D. Par le passé, les ATL2 de la Marine avaient déjà opéré depuis la Roumanie et sur la Baltique, au contact de l’espace aéromaritime russe. Depuis le début de la guerre en Ukraine, la patrouille maritime française donne beaucoup, avec deux avions en Méditerranée, mais aussi à Djibouti, dans le golfe Persique (opération Emasoh). Conséquence directe, ces avions sont désormais moins présents sur les fronts de la lutte contre le terrorisme, au Sahel et au Proche-Orient.


Répondre à () :

JP | 01/05/2022 12:01

(JP). Merci pour cet article très intéressant. Et quid de l'après ATL2 sachant que l'Allemagne a abandonné sans élégance le projet franco-allemand Maws d'un nouvel avion de patrouille maritime et qu'elle se tourne résolument vers les États-Unis pour ses achats de défense. La France est d'une grande naïveté dans ses ambitions de coopération franco-allemande en matière d'armements. Pour coopérer, il faut être deux. Bien cordialement.

| 01/05/2022 20:34

N’est ce pas Dassault qui a obtenu le marché avec son Falcon 10X ?

| 04/05/2022 20:32

(JLV) D’où viennent ces critiques systématiques des choix de nos élus, cette haine des USA, ce rejet de l’UE et de l’OTAN ? Il n’y a que quelques jours que les Français ont clairement dit NON à une France rabougrie, refermée sur elle même. Que cherchez vous ?

JP | 01/05/2022 23:11

(JP) Éric Trappier a indiqué que Dassault ferait une proposition basée sur le Falcon 10X, mais rien n'est décidé, d'autant que les autorités françaises portent apparemment (et innocemment) l'espoir que le projet Maws n'est pas mort. Bien cordialement.

| 02/05/2022 10:19

Espérons alors que Dassault soit plus rapide pour faire cette proposition que pour dévoiler son fantomatique plan B ...

| 02/05/2022 11:00

Les vols des ATL2 ne vont pas se limiter aux eaux territoriales...Ne pas oublier et sous estimer les capacités Elint et Comint de ces appareils...Pour info, ce type de vol ops aura du mal a duré 14h comme le dis l'article...12h c'est déjà pas mal ( transit aller-travail sur zone-transit retour...)..14 H de vol c'est un avion qui reste en haute altitude ce qui n'est pas toujours approprié pour le type de mission évoquée dans l'article...A voir...

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité