0
Industrie
Thales : le site de Pont-Audemer fait de la résistance
Thales : le site de Pont-Audemer fait de la résistance
© B. Dunglas

| La rédaction

Thales : le site de Pont-Audemer fait de la résistance

Entre 150 et 200 salariés et représentants syndicaux du site Thalès à Pont-Audemer ont fait le déplacement depuis la Normandie pour rejoindre le siège du groupe à Paris.

Une lutte de plusieurs mois chez Thalès

Cela fait maintenant des mois que les salariés et les représentants syndicaux du site Thalès à Pont-Audemer se battent pour une réindustrialisation de l'usine spécialisée dans la fabrication de cartes SIM. Objectif : limiter le nombre de suppressions de postes en poussant Thalès à utiliser les leviers des plans de relance gouvernementaux. L'un porte sur la relocalisation des activités actuellement sous-traitées pour préserver la souveraineté nationale, l'autre mobilise 15 Md€ dédiés à la 5G et à l'électronique de puissance pour l'automobile.

Le poids du rachat de Gemalto

Cette reconversion industrielle du site Thalès à Pont-Audemer souhaitée par les syndicats est le moyen de contre-balancer les effets de la chute du marché des cartes SIM. La baisse des coûts, la saturation du marché et l'arrivée de la carte SIM électronique ont accéléré le déclin de la "carte à puce". D'où la décision de supprimer 150 postes, soit près de la moitié des 330 emplois du site de Pont-Audemer, sous la forme de départs volontaires. Une décision qui mobilise les salariés depuis plusieurs mois maintenant. Une mobilisation qui a pris la forme d'un déplacement en car depuis la Normandie jusqu'au siège de Thalès à Paris.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription