0
Coronavirus
Tests antigéniques : les entreprises aéronautiques et du tourisme lance un appel au gouvernement
Tests antigéniques : les entreprises aéronautiques et du tourisme lance un appel au gouvernement

| HEGUY Jean-Baptiste

Tests antigéniques : les entreprises aéronautiques et du tourisme lance un appel au gouvernement

L'appel a été cosigné par la FNAM, le GIFAS, l'IATA, BAR France, l'UAF, le Scara, les Entreprises du Voyages, le SETO, la CLIA et l'UMIH et prône une généralisation de ce nouveau type de tests dans les aéroports pour faciliter les déplacements des voyageurs.

Les appels pour une harmonisation des mesures de restrictions aux frontières et de systématisation de tests Covid-19 rapides et fiables se font de plus en plus pressants. Alors que les laboratoires sont surchargés par les gens qui veulent se dépister avec des tests PCR, de nouveaux tests antigéniques sont apparus permettant de délivrer un résultat en seulement quelques minutes. 

Un appel unitaire de toutes les principaux syndicats représentatifs des secteurs aéronautiques, du voyage et du tourisme vient donc d'être adressé au gouvernement français pour généraliser le déploiement de tests antigéniques dans l'ensemble des aéroports français, seule mesure à même selon eux de faciliter les déplacements de voyageurs, qui font face à des mesures de restrictions aux frontières très entravantes pour le redécollage du transport aérien.

Systématiser et harmoniser 

Les signataires de cet appel sont le Gifas (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales), BAR France (l'organisme représentant les compagnies aériennes étrangères en France), la FNAM (Fédération nationale de l'aviation marchande), l'IATA (Association internationale du transport aérien), le Scara (Syndicat des compagnies aériennes autonomes), l'UAF (Union des Aéroports Français), ainsi que les Entreprises des Voyages (syndicat national des agences de voyages), le SETO (Syndicat des entreprises de tour-operating), la CLIA (Association international des compagnies de croisières) et l'UMIH (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie). "L'embellie de cet été ne s'est pas confirmée, le rebond de la Covid-19, la fermeture des frontières, une situation économique dégradée ont entraîné une forte réduction de la demande de transport aérien pour les mois à venir. A ce stade, selon lATA, la chute du trafic aérien est de l'ordre de 70% sur l'ensemble de l'année 2020", expliquent les signataires. "La mise en place des tests antigéniques permettrait un diagnostic rapide sur les plateformes aéroportuaires françaises sachant que la plupart des grands aéroports européens (Milan, Rome, Francfort, Londres, etc.) se dotent de ce dispositif. Actuellement, les passagers n'ont aucune visibilité sur les contraintes sanitaires et l'ouverture des frontières. Un effort d'uniformisation des mesures permettrait à ces derniers de voyager et d'augmenter ainsi le niveau d'activité d'une industrie fortement sinistrée qui lutte pour sa survie".   

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription