2
Industrie
Tarmac Aerosave a déconstruit son premier Airbus A380 © Tarmac Aerosave

| Antony Angrand

Tarmac Aerosave a déconstruit son premier Airbus A380

Tarmac Aerosave, groupe spécialisé dans le stockage, la transition, la maintenance et le recyclage d'avions, vient de terminer le tout premier chantier de déconstruction d'un A380, une opération annoncée il y a un an.

Tarmac Aerosave, groupe spécialisé dans le stockage, la transition, la maintenance et le recyclage d'avions, vient de terminer le tout premier chantier de déconstruction d'un Airbus A380, une opération annoncée voici un an. Tarmac Aerosave apporte à cet avion les trois autres savoir-faire du groupe pyrénéen : la transition, le recyclage et bientôt la maintenance, une "Check B" (visite intermédiaire) cette dernière étant annoncée pour mars 2020. 

L'entreprise a terminé le premier chantier de déconstruction d'un A380 démarré en début d'année, mené en collaboration avec le propriétaire vendeur de l'avion, la société allemande Dr Peters et le gestionnaire pour la revente des équipements, la société américaine VAS Aero Services.

Cet A380 a bénéficié de la découpe à froid, de l'arrosage, du drainage et du tri sélectif permettant de traiter plus de 90% de la masse. Le second marché est désormais alimenté en pièces détachées. ​Un second chantier de déconstruction est en cours. Cette opération a nécessité le développement de nouveaux procédés et d'outillages sur mesure. 

La dépose complexe des pièces a nécessité la fabrication de berceaux et de moyens de déplacement de la cellule. Durant les phases de dépose des éléments lourds et en hauteur, la sécurité du personnel a été renforcée. D'autres appareils de ce type sont actuellement en stockage et en transition, les activités principales de Tarmac Aerosave. 

Le groupe français propose en effet des parkings et hangars spécialement construits pour les A380, sur son site de Tarbes et en développement de capacité à Teruel en Espagne. Le maintien en conditions opérationnelles leur permet de repartir en service à tout moment. Depuis 2007, 560 avions de tous constructeurs sur 850 appareils hébergés sont repartis en vol.  
 


 

Tarmac Aerosave AIRBUS A380 Déconstruction Check B Recyclage Next Aero Concept

Répondre à () :


Captcha
PÉLISSON | 21/11/2019 15:28

C’est la plus grande aberration de ce début de siècle. Alors qu’Airbus continue à construire des A380 (car il y avait et il y a encore un marché pour cet appareil, on commence à démanteler les premiers exemplaires produits.... Alors que des Boeing 747 de près de 40ans d’âge continuent de voler. Bref, encore une histoire de rentabilité économique qui est passée par là, du simple fait d’une crise financière mondiale qui a fait chuter le nombre de voyageurs. Bel exemple que l’homme expose de son niveau d’intelligence. Pour le Concorde, c’est le fameux « choc » pétrolier qui a eu partiellement raison de son existence, car cet appareil consommait près de 20 L/100km/passager. Or avec l’A380, ce chiffre est tombé à 3 !!! Et malgré cela, les compagnies l’ayant acquis au début pour la modique somme de 265 M€ l’unité, en sont arrivées à ne pas être capables de le rentabiliser, d’où cet envoi pur et simple à la casse, ce qui coûte effectivement moins que de tenter de continuer à faire voler ce magnifique oiseau. Ce monde devient décidément totalement incompréhensible.

Poustis | 21/11/2019 19:18

Article intéressant !

| Connexion | Inscription