1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Industrie

2
Couverture
© Lockheed Martin
28/06/2019 12:15 | Par Antony Angrand

Supersonique civil : Lockheed Martin planche sur sa version

Après Boom, Aerion et Spike Aerospace, c'est au tour du constructeur de Palmdale d'annoncer un concept d'avion de transport supersonique civil. Déjà en charge de la construction du X-59 -le démonstrateur technologique supersonique silencieux-, ce projet vise au transport de 40 personnes à Mach 1,6-1,8.

Simple étude de marché pour tâter le terrain comme le firent naguère moult constructeurs aéronautiques ou projet sérieux ? Toujours est-il que Lockheed Martin semble croire au transport supersonique civil. L'avionneur a annoncé le lancement du QTSA, acronyme de Quiet supersonic technology airliner, ou avion de transport supersonique civil silencieux .

Jusqu'alors, Lockheed avait la charge de la construction du X-59 destiné à la Nasa, dans le cadre d'un projet séparé. Ce dernier est destiné à démontrer la possibilité de la réduction de l'empreinte sonore d'un supersonique civil. Le QTSA est par opposition un pur concept Lockheed Martin, plus précisément des Skunk Works, soit la division qui fut à l'origine de la conception de l'U-2 puis des YF-12A et autres SR-71 pour ne citer qu'eux. L'appareil pourra transporter 40 passagers. Ses dimensions annoncées sont 69 m de long pour une envergure de 22m. 

Le QTSA sera conçu pour voler à Mach 1,6 au-dessus des continents et Mach 1,8 au-dessus de l'eau. Le tout à des altitudes flirtant avec les 50 000 à 60 000 pieds, soit 15 240 à 18 230 m, c'est-à-dire à une altitude supérieure à celle des courts-moyens et longs courriers et même des jets d'affaires.

Les bénéfices tirés de l'étude et de la conception du X-59 permettraient également à Lockheed de construire et tester un supersonique civil compatible avec une future évolution de la réglementation américaine actuelle, car actuellement elle impose une limitation de vitesse de Mach 1 au-dessus du territoire continental étasunien.

Depuis quelques temps, il est question de revoir cette réglementation et de l'adapter aux progrès potentiels réalisés en matière de réduction de nuisances sonores. Notamment au travers des essais en vol qui seront réalisés avec le X-59, dont l'ambition est de réduire le « bang » supersonique à 75 EPNdb, soit 75 décibels effectivement perçus au sol. L'équivalent d'une sonnerie de téléphone ou d'une porte de voiture claquée.

Destiné à voler à Mach 1,4 et à 55000 pieds (soit 16764 m), le X-59 aura pour but d'accumuler suffisamment de données pour que la FAA, l'administration de l'aviation civile américaine, ainsi que l'OACI puissent établir à l'horizon 2025-2030 de futures réglementations relatives au transport supersonique. Ces données, qui seront entre autres constituées des réactions humaines au bruit émis par le passage de l'appareil, seront récoltées au cours de vols effectués au-dessus de communautés précédemment sélectionnées.

Pour son QTSA, Lockheed veut également réduire les bruits générés au décollage et à l'atterrissage de son futur appareil de transport supersonique civil, mais aussi utiliser une motorisation spécifique, conçue pour réduire son empreinte sonore.

Reste que l'avionneur de Palmdale n'est pas le seul dans la course, puisque Boom -qui a récemment annoncé le premier vol de son démonstrateur technologique pour 2020 dans le cadre du Salon du Bourget-, Aerion Supersonic et Spike Aerospace planchent également sur leurs concepts d'appareil de transport supersonique civil... Sans toutefois préciser quel sera le futur turboréacteur destiné à motoriser leurs appareils.

Lockheed Martin Transport supersonique civil X-59 NASA Bang supersonique Concept d'avion civil

Répondre à () :

Edgar Nemer | 29/06/2019 12:30

C’est maintenant qu’il faut de nouveau lancer le nouveau Concorde .

Ysgawin | 01/07/2019 09:51

Mais là, on n'est plus sensé être dans les "jet d'affaire", mais dans la catégorie "transport civil. La question de la rentabilité va donc se poser, et avec une capacité de seulement 40 sièges, "le doute m'habite", comme disait une amie ;o)

| Connexion | Inscription