3
Satellites
Star Wars, vers une nouvelle trilogie ? © DR

| la rédaction

Star Wars, vers une nouvelle trilogie ?

Un satellite russe lancé fin 2019 provoque des remous au sein de la Space Force du Pentagone. Les capacités de surveillance et d’auto-protection de la force spatiale américaine seraient insuffisantes face aux nouvelles menaces russes et chinoise...

Filature par un satellite russe du satellite espion américain KH-11 « USA 245 » 

La filature par un satellite russe lancé en novembre dernier, dont fait l’objet le satellite espion américain KH-11 « USA 245 » ne cesse de provoquer des remous au sein de la Space Force du Pentagone comme de sa gouvernance. Souvent considéré comme le "Sister chip" du télescope spatial Hubble mais pour des missions de reconnaissance au sol, la résolution centimétrique du cas KH-11 fait de lui l’un des atouts maîtres des capacités de renseignements des Américains. Or, depuis le lancement par les Russes du satellite d’écoute Kosmos 2542, toutes les missions de reconnaissance confidentielles de ce KH-11 seraient désormais passés au crible par le Kremlin. 
S’il est probable que le Kosmos 2542 s'apparente au satellite SJ–17 Chinois, ou à l’Olymp-K qui a provoqué la colère de Florence Parly suite à ses missions de reconnaissance du satellite franco-italien Athena-Fidus, une nouvelle génération de « satellites tueurs » baptisée Burevestnik serait sur le point d’être lancée. 
Mais surtout le fameux institut d’optique ITMO De Saint-Pétersbourg a déposé un brevet pour "désorbiter" les débris spatiaux géostationnaires vers des cibles potentielles au moyen d’un laser de puissance. Ceci dans le but de les neutraliser avec un délai de préavis minimum.

Le 6ème satellite de la constellation AEHF 

Or précisément au cours de la nuit dernière, le NRO a mis sur orbite le sixième satellite de la constellation AEHF spécifiquement destinés à assurer les communications entre le haut commandement militaire américain et les autorités politiques du pays. Or, la mise en orbite de ce dernier sera précédé du lancement d’un « passager clandestin » le Cubesat TDO2 de Georgia tech en charge du « situational awareness ».  
Un tel garde du corps de la protection du AEHF 6 serait critique pour la Maison-Blanche.

Pourtant ce TDO2 n’est ni plus ni moins qu’un cube de 30 cm de côté, doté d’un télémètre laser et d’un imageur optique qui permet de reconstituer en 3D, l’image de l’intrus pour en classifier sa menace potentielle et le neutraliser le cas échéant. Déjà en août dernier, l’AEHF 5 avait emmené un démonstrateur analogue, destiné à valider le concept opérationnel d’un tel dispositif d’auto-protection.

En fait, les États-Unis dispose déjà de satellite de surveillance analogues avec le PAN(USA 207), et les 6 GSSAP qui seront opérationnels à la fin de cette année. Ils alimenteront en données et en temps réel le Space Surveillance Network. Mais Washington n’avait pas prévu d’être attrapé aussi rapidement par Moscou et Pékin simultanément.

Capacités de surveillance et d’auto-protection de la force spatiale américaine

Si d’autres solutions existe déjà pour la surveillance, ces orbites basses comme l’ORS-5 du MIT, le NRO estime déjà que ses capacités de surveillance et d’auto-protection de sa force spatiale sont nettement insuffisantes face aux menaces russes et chinoises. 
Un centre de Renseignements Spatial dédié s'apprête  déjà à voir le jour, et sera soutenu par le premier escadron spatial « 1st SOPS » pour faire face a une éventuelle guerre globale qui s’étendrait au domaine spatial. 
Un escadron susceptible de s’appuyer sur la Garde Nationale pour densifier son réseau d’experts… 
Une nécessité exprimée avec ténacité par le Général J. Shaw, Patron du Space Force Space Operations Command (SFSOC).

Répondre à () :


Captcha
L'amateur d'aéroplanes | 23/03/2020 02:39

Le lancement du AEHF 6, le dernier de sa constellation est annoncé pour le 26 mars. L'article est paru en avance ?

Monreal | 23/03/2020 09:29

May be the world needs another "Greta" to ask to the old politicians and old military commands to stop playing with human life and development instead of ensuring that future generations will handled quickly and efficiently potential future health treats. I am shocked to read now this news on military aggressive satellites while the world is fighting against a real threat to humankind as it is the novel coronavirus. Really it is disgusting to see all this financial waste to try to kill the other while people is dying in hospital without the required caring equipment … Yes, really disgusting. This shall also change after the current crisis (I hope) ! Julio A. Monreal

JF.devalloir | 31/03/2020 19:01

Keyhole

| Connexion | Inscription