0
Aviation Civile
SpaceJet : Mitsubishi Aircraft bute sur la scope clause © Mitsubishi Aircraft

| La rédaction

SpaceJet : Mitsubishi Aircraft bute sur la scope clause

Trans States Holdings, qui contrôle les compagnies aériennes Trans States Airlines, Compass Airlines et GoJet Airlines, annule sa commande pour 50 SpaceJet M90 fermes assortis de 50 options.

La "scope clause" qui régit et limite l'exploitation des jets régionaux au sein des réseaux des grandes compagnies américaines vient de contraindre Trans States Holdings d'annuler une commande passée en 2009 pour 50 Mitsubishi Aircraft SpaceJet M90 fermes assortis de 50 options. L'appareil, autrefois dénommé MRJ90, n'entre pas dans les limitations de la "scope clause" : une capacité maximale de 76 passagers sur une distance franchissable de 2 800 km et une masse maxi au décollage inférieure à 39 tonnes. Le Mitsubishi Aircraft MRJ90 avait été conçu à une époque où le marché tablait sur un assouplissement futur de la "scope clause" aux Etats-Unis. Il n'en a finalement rien été. "Quand nous avons signé le contrat avec Trans States Holdings, les perspectives du marché régional étaient bien différentes", a commenté Hisakazu Mizutani, président de Mitsubishi Aircraft. D'où le lancement, lors du dernier Salon du Bourget, d'une version adaptée aux contraintes du marché américain et baptisée SpaceJet M100 avec un maximum de 76 passagers en deux classes. Une version commandée par Mesa Airlines à raison de 50 exemplaires fermes et de 50 options. Reste maintenant à connaître les intentions d'une autre compagnie aérienne régionale américaine : SkyWest Airlines qui a aussi commandé du Mitsubishi SpaceJet M90 pour 100 exemplaires assortis de 100 options. Possible que SkyWest Airlines transforme sa commande initiale en SpaceJet M100 et il n'est pas complètement exclu que Trans States Holdings re-signe  pour du SpaceJet M100.

Mitsubishi Aircraft SpaceJet SpaceJet M90 Trans States

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription