0
Espace
Soyouz rate sa fenêtre de lancement immédiate
Soyouz rate sa fenêtre de lancement immédiate

Soyouz rate sa fenêtre de lancement immédiate

Le président exécutif d’Arianespace s’est exprimé ce mardi, un peu avant 6 heures du matin (heure de Kourou), au sujet du report de la mission VS23, intervenu à 4h29.

La 23e mission d’un lanceur Soyouz depuis le Centre spatial guyanais devait intervenir ce 17 décembre à 5h54 précises, heure de Kourou (8h54 UTC). Mais, à H0-85 minutes, la séquence automatique a été interrompue, alors que le remplissage des réservoirs du Soyouz avait démarré, visiblement suite à une panne logicielle.

« Ce sont des choses qui arrivent, explique Stéphane Israël, président exécutif d’Arianespace, à la presse présente au centre de contrôle. Nous avons déjà eu deux arrêts de séquence automatique sur un Soyouz depuis la Guyane. Le premier était intervenu lors de lors de la quatrième mission d’un Soyouz [en décembre 2012 pour la mission Pléiades 1B, NDLR], et le second durant la quatorzième mission [en avril 2016 pour la mission Sentinel 1B, id.]. »

 

Nouvelle tentative le 18 décembre ?

« Aujourd’hui, du fait de la contrainte d’un lancement immédiat, nous n’avions pas le temps d’analyser le problème rencontré, poursuit Stéphane Israël. Mais nous avons déjà une petite idée de son origine. En attendant, laissons les équipes d’Arianespace travailler avec nos partenaires russes. La vidange du lanceur est actuellement en cours et, ce qui est important, c’est que le lanceur et ses cinq satellites sont en sécurité. Nous reviendrons vers vous un peu plus tard dans la journée, pour annoncer une nouvelle date de lancement, nous espérons dès demain matin... »

Un nouveau point devrait avoir lieu autour de 18 heures, heure de Paris.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription