1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Industrie

0
Couverture
© Rolls-Royce
13/02/2014 14:07 | Par Duncan Macrae

Rolls-Royce prévoit une « pause » en 2014

Profitant pleinement de la conjoncture actuelle dans l’aéronautique civil, Rolls-Royce a annoncé ce matin de bons résultats pour l’année 2013. Le résultat opérationnel a bondi de 23 %, pour atteindre 1,8 Md£ (2,2 Md€), tout comme le chiffre d’affaires (15,5 Md£, +27 %). Le carnet de commandes aussi progresse fortement (71,6 Md£, +29 %).

 

Le bénéfice net a plongé de plus de 40 %, mais cette chute relative s’explique par un élément exceptionnel qui avait « gonflé » le résultat de 2012.

 

A côté de ces bonnes nouvelles, ce qui a attiré l’attention des analystes c’était avant tout la déclaration surprise du pdg John Rishton au sujet de l’année à venir. « En 2014, nous nous attendons à une pause dans la croissance du chiffre d’affaires et du bénéfice … mais la croissance reviendra en 2015, » a annoncé John Rishton. Une pause que le motoriste attribue notamment aux « réductions des dépenses militaires de certain clients majeurs ».

 

Ainsi, le carnet de commandes dans le domaine des moteurs militaires a chuté de 21 % en 2013, après une réduction de 15 % en 2012. Et le britannique prévoit une chute de 15 à 20 % au niveau du chiffre d’affaires et du bénéfice dans ce secteur en 2014.

 

Dans les moteurs civils (43 % de l’activité du groupe), Rolls-Royce s’attend à une croissance « modeste » des ventes et une « bonne » progression du résultat. En 2013, la branche aéronautique civil a livré un total de 753 moteurs. C’est 13 % de plus qu’en 2012, déduction faite des V2500, puisque le britannique ne fait plus partie de l’actionariat du consortium IAE. Rappelons que l'année 2013 avait vu le départ inattendu au mois de mai du patron de la branche aéronautique (moteurs civils et militaires).

 

Par ailleurs, John Rishton n'a pas souhaité commenter l'avancement de l'enquête en cours par la justice britannique concernant de possibles cas de corruption en Chine et en Indonésie datant des années 90. Deux personnes ont été arrêtées hier, le 12 février, dans le cadre de cette enquête.

 

 

Répondre à () :

| Connexion | Inscription