3
Aviation Civile
Qatar Airways et Airbus : les relations tournent au vinaigre
Qatar Airways et Airbus : les relations tournent au vinaigre
© DR

| La rédaction 372 mots

Qatar Airways et Airbus : les relations tournent au vinaigre

Qatar Airways engage une procédure judiciaire contre Airbus devant la Haute Cour de Justice de Londres tandis que le constructeur européen avait annoncé sa volonté de faire appel à une expertise indépendante.

Airbus A350 : Qatar Airways saisit la Haute Cour de Justice de Londres

Qatar Airways a engagé des poursuites judiciaires à l’encontre d’Airbus auprès de la division Technology & Construction de la Haute Cour de Justice de Londres. "Nous avons malheureusement échoué dans toutes nos tentatives pour parvenir à une solution constructive avec Airbus concernant les conditions de dégradation accélérée de la surface qui ont un impact négatif sur l'Airbus A350. Qatar Airways n'a donc pas d'autre choix que de rechercher une résolution rapide de ce litige par le biais des tribunaux", indique la compagnie aérienne.

Et d'ajouter : "Qatar Airways a actuellement 21 A350 immobilisés en raison de cette condition et des procédures judiciaires ont été engagées pour garantir qu'Airbus répondra désormais à nos préoccupations légitimes sans plus tarder. Nous croyons fermement qu'Airbus doit entreprendre une enquête approfondie sur cette condition pour établir de manière concluante sa cause profonde. Sans une bonne compréhension de la cause première de la condition, il n'est pas possible pour Qatar Airways d'établir si une solution de réparation proposée rectifiera la condition sous-jacente".

Mauvaise qualification pour Airbus

Le 9 décembre dernier, Airbus avait indiqué dans un communiqué de presse que "suite à une mauvaise qualification par l'un de ses clients d'une dégradation de surface non structurelle de sa flotte d'A350, il était devenu nécessaire pour Airbus de faire appel à une expertise légale indépendante afin de résoudre un différend que les deux parties n'ont pu régler au cours de discussions directes et ouvertes". "La sécurité est la priorité absolue d'Airbus. Les découvertes sur la peinture de surface ont été soigneusement évaluées par Airbus et confirmées par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) comme n'ayant aucun impact sur la navigabilité de la flotte A350.

Et Airbus de poursuivre : "cette tentative de la part d'un client de déformer un sujet précis en enjeu de navigabilité représente une menace pour tous les protocoles internationaux en matière de sécurité aérienne. Regrettant d'en arriver là, il est devenu nécessaire (pour Airbus/ndlr) de défendre son point de vue et sa réputation. Airbus a activement travaillé avec ses clients pour minimiser l'impact de ces dégradations de peinture. Toutes les solutions proposées "ont été rejetées par le client susmentionné sans justification légitime". 

Répondre à () :

Petrau | 22/12/2021 10:47

L'intérêt de tous est de se retrouver de bonne foi autour d'une table.

Hannosset Étienne | 22/12/2021 12:07

Réponse en dessous...

Hannosset Étienne | 22/12/2021 12:06

OUI ! En règle générale, le demandeur en procédure judiciaire devant la Haute Cour de Justice de Londres, n’entame la procédure que lorsque les risques de perdre sont minimes. L’initiative de Qatar Airways m’étonne. Wait and see.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription