1
Espace
Premiers contacts avec l’instrument Argos Neo du nanosatellite Angels
Premiers contacts avec l’instrument Argos Neo du nanosatellite Angels
© CNES

| Pierre-François Mouriaux

Premiers contacts avec l’instrument Argos Neo du nanosatellite Angels

Depuis son lancement depuis la Guyane le 18 décembre dernier à l’aide d’un lanceur Soyouz, le nanosat Angels développé par le Cnes et Hemeria se porte à merveille.

Son instrument Argos Neo, mis au point par Thales Alenia Space et Syrlinks, a été allumé pour la première fois le 9 janvier, lors du passage au-dessus de la station de télémesure installée dans les Kerguelen, dans le sud de l'océan Indien.

Un premier message en bande L, émis par une balise Argos installée sur un bateau de pêche japonais évoluant au large de l’Australie, a ainsi pu être correctement récupéré, et retransmis à la station de Fairbanks, en Alaska.

Véritable tête de pont d’une filière industrielle française de nanosatellites à laquelle participent plusieurs membres du collectif Newspace Factory, le cubesat 12U Angels était l’un des cinq passagers de la dernière mission d’Arianespace en 2019 (VS 23).

Un article de quatre pages détaille chacune des charges utiles de la mission VS 23 dans le n°2670 d’Air & Cosmos, paru ce vendredi 10 janvier 2020 : « Une mission 100 % européenne ».

Répondre à () :


Captcha
Lourme | 20/01/2020 11:15

Bonjour correction : ANGELS est un cubesat 12U , pas 3U. Cordialement Yaël Lourme

| | Connexion | Inscription