0
Défense
Premier avion léger de surveillance et de reconnaissance pour l'Armée de l'air
Premier avion léger de surveillance et de reconnaissance pour l'Armée de l'air
© DGA

| BOQUET Justine

Premier avion léger de surveillance et de reconnaissance pour l'Armée de l'air

La DGA a pris livraison du premier ALSR destiné à l'Armée de l'air.

Avion léger de surveillance et de reconnaissance.

Le Ministère des Armées a annoncé, le 5 août, que la fin du mois de juillet avait été marquée par la réception par la DGA du premier avion léger de surveillance et de reconnaissance, qui viendra équiper l'Armée de l'air. Deux avions ALSR ont été commandés en 2016, auprès des industriels Thales et Sabena Technics. A terme de nouvelles commandes pourraient avoir lieu, puisque « la loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit un parc de huit ALSR à l'horizon 2030 », rappelle le Ministère des Armées.


Plan de relance.

Afin de soutenir le secteur aéronautique, lourdement touché par la crise du Coronavirus, le MinArm a par ailleurs précisé que la commande du 3eme appareil aurait lieu plus tôt que prévu, permettant ainsi une livraison en 2023 au lieu de 2027.


Beechcraft King Air 350.

Conçu pour la conduite de missions ISR (renseignement, reconnaissance et surveillance), l'ALSR correspond à un Beechcraft King Air 350 équipé de nombreux capteurs. Ces appareils « seront complémentaires des autres moyens de renseignements présents sur les théâtres d'opérations extérieures (drones, Rafale, ATL2...) », précise le Ministère des Armées. Par rapport aux autres systèmes, l'ALSR dispose d'une faible empreinte logistique, permettant de facilement le mettre en œuvre.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription