0
Espace
Plan de relance : premiers contrats spatiaux signés à Vernon
Plan de relance : premiers contrats spatiaux signés à Vernon
© ArianeGroup

| Pierre-François Mouriaux 317 mots

Plan de relance : premiers contrats spatiaux signés à Vernon

Les dirigeants du Cnes et d’ArianeGroup ont signé le 11 juin deux contrats d’une valeur totale de 16 M€.

Suite aux annonces présidentielles

Philippe Baptiste, le nouveau président du Cnes, était le 11 juin en visite sur le site d’ArianeGroup à Vernon, dans l’Eure, où sont produits les moteurs cryogéniques des lanceurs Ariane.

A cette occasion a eu lieu avec André-Hubert Roussel, président exécutif d’ArianeGroup, la signature des deux premiers contrats de la composante spatiale du Plan de relance français, qui font suite aux annonces d’Emmanuel Macron lors de sa visite au même endroit, en janvier dernier.

Le premier contrat doit accélérer le développement du démonstrateur de moteur à très bas coût et réutilisable Prometheus. Il s’élève à 15 M€.

Le second contrat, d’un montant de 1 M€, concerne une démonstration de récupération de l’hydrogène perdu depuis les zones de stockage par évaporation naturelle dans l’atmosphère.

 

Déclarations

« Je remercie ArianeGroup pour cette formidable visite du site de Vernon, berceau de la propulsion spatiale européenne, a déclaré Philippe Baptiste. J’en mesure aujourd’hui la dimension et les moyens. Le Cnes a été désigné opérateur de la composante spatiale du plan France relance, pour le compte de l’État. Ce cadre de financement prévoit, au-delà des contrats signés aujourd’hui, un financement spécifique pour Ariane 6 et un investissement dédié alloué au développement des capacités du site ArianeGroup de Vernon pour lequel le Cnes reste très attaché ».

« Cette visite du président du Cnes et ces contrats concrétisent les projets annoncés par le Président de la République en janvier dernier, a ajouté André-Hubert Roussel. Ils démontrent à quel point le spatial est aussi un vecteur de développement économique et d’innovation. Le moteur Prometheus a été initié avec le Cnes dès 2015, avant de devenir un projet européen sous l’égide de l’Agence spatiale européenne. Il est au cœur de la stratégie européenne de préparation des lanceurs futur, tandis que les premiers projets financés pour le développement de la filière hydrogène à Vernon, lancés eux aussi lors de la visite du Chef de l’Etat en janvier, prennent forme ».

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription