0
Drones
Parrot dévoile le drone ANAFI USA
Parrot dévoile le drone ANAFI USA
© Parrot

| BOQUET Justine

Parrot dévoile le drone ANAFI USA

Parrot a dévoilé son nouveau drone professionnel, ANAFI USA, conçu pour répondre aux besoins des équipes de secours.

Nouveau venu dans la famille ANAFI.

Parrot a annoncé le 30 juin le lancement de son nouveau drone professionnel : le ANAFI USA. Reprenant les bases de l'ANAFI et largement inspiré du système présenté par Parrot dans le cadre du programme du DoD DIU SSR (short range reconnaissance), ANAFI USA dispose d'un zoom x32 et permet de répondre aux exigences des professionnels du secourisme et de la sécurité. « Fabriqué aux Etats-Unis, le modèle ANAFI USA offre les mêmes prestations haut-de-gamme – sécurité, endurance et qualité d'imagerie de pointe – que le drone Short-Range Reconnaissance (SSR) que Parrot a créé pour l'armée américaine », rapporte ainsi l'industriel. Une attention particulière a été consacrée au volet sécurité des données, permettant dès lors à Parrot de se distinguer de son concurrent chinois, DJI, largement critiqué aux Etats-Unis sur le plan de la gestion des données. L'ensemble des logiciels et du code source a été développé en interne et audité dans un souci de cybersécurité. Dans le cadre du marché militaire DIU, Parrot a ainsi demandé à l'armée américaine « s'il était possible de commercialiser une version militaire du drone que l'on développerait sur les mêmes caractéristiques et nous avons obtenu leur accord », nous explique Henri Seydoux, PDG de Parrot.
 

Caractéristiques.

Equipé d'un zoom x32 et de deux caméras de 21 mégapixels (EO / IR), ANAFI USA peut être mis en œuvre tout en conservant une distance de sécurité avec la scène observée. Les capteurs optroniques permettent ainsi « aux opérateurs de voir la scène de manière très détaillée à une distance maximale de 5 km », annonce Parrot. La fusion de données des images électro-optiques et infrarouges permet par ailleurs à l'opérateur d'obtenir des informations précises et pertinentes, telles que la détection de points chauds et l'identification de foyers lors de la gestion d'incendie par exemple. ANAFI USA a également été conçu afin de pouvoir être employé dans des environnements complexes. « Une de ses caractéristiques principales c'est sa robustesse et sa résistance aux conditions climatiques sévères, telles que la pluie ou la poussière », ajoute Henri Seydoux.
 

Emploi.

Alors qu'ANAFI USA vise principalement à répondre aux besoins des équipes de secours, devant travailler dans un rythme intense, le drone a été conçu afin d'être facilement déployable. « Il s'agit d'un drone destiné aux first responders, ce qui correspond à une palette d'utilisateurs qui va des pompiers jusqu'à la police, mais cela comprend également les gardes-côtes, les gardes frontières, les secours. Il existe de nombreuses applications civiles notamment avec les pompiers », explique Henri Seydoux. Aucune formation préalable n'est nécessaire et la prise en main de l'aéronef se veut intuitive. Le pilotage de l'aéronef passe notamment par l'application FreeFlight 6 développée par Parrot, laquelle contient de nombreuses fonctionnalités permettant par exemple d'envoyer le drone vers un point d'intérêt ou de faire évoluer le drone en bloquant la caméra sur une cible. « Le drone ANAFI USA est opérationnel en moins de 55 secondes - dépliage, allumage, établissement de la connexion radio sécurisée et décollage compris », complète Parrot. Il peut par ailleurs être employé pour des vols indoor et peut fonctionner sans GPS.
 

Logiciels.

Editeurs de logiciels et ayant développé une expertise majeure dans les software, ANAFI USA est compatible avec l'ensemble de la gamme Parrot, de Pix4DReact (cartographie) à DroneLogbook (gestion de flotte) en passant également par Survae.
 

Marché.

Vendu partout à travers le monde, Parrot n'exclut pas de proposer son nouveau drone dans le cadre d'appels d'offre publics et pourrait ainsi se tourner vers le Ministère de l'Intérieur mais également le Ministère des Armées, qui cherche à remplacer ses DJI. « Les fonctionnalités de l'appareil et la cybersécurité en font une offre crédible », met en avant Henri Seydoux. En parallèle de la commercialisation de ce nouveau produit, Parrot continue d'investir dans sa R&D et garde en tête l'existence de projets porteurs dans le domaine de la livraison par drones ou des essaims. « Ce qui nous intéresse c'est le cœur du système, donc le logiciel de vol autonome et l'IA emportée. Nous pensons que c'est la brique qu'il faut maitriser et qui nous permettra de se positionner sur le transport mais également sur d'autres applications. Finalement pour le transport et les livraisons l'enjeu ne se trouve pas au niveau du drone lui-même mais dans la maitrise du vol autonome et la certification du logiciel », nous explique Henri Seydoux. Une vision qu'il applique également aux essaims.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription