0
Industrie
Nouvelle filiale pour la Sabca et coopération universitaire pour les futurs actionneurs spatiaux
Nouvelle filiale pour la Sabca et coopération universitaire pour les futurs actionneurs spatiaux
© Sabca

| Gaétan Powis 610 mots

Nouvelle filiale pour la Sabca et coopération universitaire pour les futurs actionneurs spatiaux

En s'associant avec l'UCLouvain, Sabca Technologies va pouvoir déployer tout son potentiel de recherche en vue de développer et tester les futurs actionneurs électromécaniques spatiaux. A termes, une production pourrait même être lancée à partir de 2024. Cette coopération est peut être la base d'un futur pôle aérospatial régional.

Une nouvelle filiale...

Le 18 octobre, la Sabca a annoncé la création d’une nouvelle filiale. Nommée Sabca Technologies, elle sera spécialisée dans la conception et la fabrication des futurs systèmes d’actionnement. Ils seront principalement utilisés dans les futurs programmes de fusées spatiales incluant la Sabca. Ce sont des systèmes importants pour les fusées car ce sont les seules pièces mobiles : ces actionneurs dirigent les tuyères des moteurs et jouent donc un rôle critique durant toute la procédure de lancement jusqu'à la mise en orbite. Ces actionneurs sont utilisés sur plusieurs fusées européennes :

  • Ariane depuis ses débuts avec des actionneurs hydrauliques
  • Véga et Véga C avec les actionneurs électromécaniques
  • Ariane 6 avec des actionneurs également électriques
  • A termes, le futur lanceur Thémis (article sur le sujet)

Les actionneurs électriques seront aussi utilisés sur les A350 (plus d'infos dans cet article) et sur le futur Flying Whales, plus grand dirigeable du monde. Les actionneurs électriques offrent une diminution du poids de l'actionneur et une maintenance bien plus aisée, à l'inverse des plus "classiques" actionneurs hydrauliques. Ils permettent à la Sabca, seule entreprise développant et construisant des actionneurs électriques en Europe, d'être compétitive et à la pointe de la technologie sur ce marché.

La Sabca devrait s'implanter dans les bâtiments du Centre Monnet, au sein du Parc scientifique de Louvain-la-Neuve (Brabant Wallon, Belgique).

... et une coopération avec l'université

L'UCLouvain

La création d'une filiale était quasiment actée : il ne manquait plus que la signature d'un accord avec l'Université Catholique de Louvain (UCLouvain). Cette collaboration s'explique par une vaste expérience de l'université dans le domaine spatial, avec par exemple l'initiative transversale Louvain4Space, qui a permis la construction d'un nanosatellite.

Concrètement, cette signature implique la création d'un comité de pilotage scientifique qui comprend :

  • Le professeur Bruno Dehez (UCLouvain) de l’Institute of Mechanics, Materials and Civil Engineering
  • Le professeur Dimitri Lederer (UCLouvain) de l’Institute of Information Technologies, Electronics and Applied Mathematics
  • Matthieu Claeys (Sabca), responsable du bureau d'études actuation
  • Marc Dubois (Sabca), Directeur Programmes Espace et Administrateur de Sabca Technologies

Les premiers travaux seront d'abord axés, avec un support de l'université, sur la modélisation électromagnétique, la conception, les essais des moteurs électriques et de leurs capteurs associés. Ce support sera principalement déployé via la plateforme universitaire CREDEM (Conception, Réalisation et Essais de Dispositifs Electro-Mécaniques). Elle prend en charge l’entièreté du parc d'équipements techniques et scientifiques de haute technologie dans les domaines de la conception, réalisation et mise en service de dispositifs électromécaniques. L'idée est de permettre la création de prototypes et d'effectuer des essais sur des bancs d'essais.

Les étudiants

L'arrivée de la Sabca est aussi un plus pour les étudiants directement (au sein de leurs études) ou indirectement (via des stages apportant un gain en expérience) :

  • stages
  • mémoires
  • thèses de doctorat

Pour les thèses de doctorat, les thématiques abordées seront principalement sur les domaines suivants :

  • microélectronique
  • logiciel
  • health & usage monitoring

Par ailleurs, Thibauld Jongen, CEO de la Sabca, a étudié au début de l'aventure de ce qui est aujourd'hui l'UCLouvain : il est diplômé en tant ingénieur en mathématiques appliquées (master).

Et ce n'est pas finit !

Sur les trois prochaines années, Sabca Technologies devrait embaucher vingt personnes, principalement des ingénieurs. De plus, des discussions sont en cours avec des entreprises locales :

  • Aerospacelab (construction de satellites)
  • Jema (électronique de puissance)
  • Cissoïd (électronique de puissance)
  • pôle Skywin

A l'horizon 2024, une production en série, soutenue par le CREDEM, devrait lancée sur le site de Louvain-la-Neuve. A termes, cet accord pourrait donc devenir la base d'un futur pôle aérospatial pour toute la région. Par ailleurs, la Sabca pense aussi à financer de futurs projets régionaux.


Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité