3
Industrie
La SABCA monte à bord du projet européen de lanceur réutilisable Themis
La SABCA monte à bord du projet européen de lanceur réutilisable Themis
© Gaétan Powis

| Gaétan Powis 478 mots

La SABCA monte à bord du projet européen de lanceur réutilisable Themis

Avec plus de 100 ans d'existence, la SABCA fait partie du paysage aéronautique/aérospatial belge mais aussi européen. Après Ariane 5, Vega, la future Ariane 6, la SABCA participera aussi au programme Themis. Ce lanceur doit permettre à l'Europe de disposer d'un lanceur capable d'être réutilisable afin de pouvoir pallier les autres offres présentes sur ce marché en pleine croissance.

Participation pour le lanceur Themis

La Société Anonyme Belge de Constructions Aéronautiques (SABCA) vient d'annoncer qu'elle participera au développement du démonstrateur européen Themis. Des industriels belges ont accompagné le Secrétaire d’État fédéral belge Thomas Dermine (Secrétaire d'État fédéral pour la Relance et les Investissements stratégiques, chargé de la politique scientifique) en France la semaine passée. Ainsi, le 20 septembre dernier, la SABCA et ArianeGroupe ont signé un partenariat de développement dans le cadre du démonstrateur de lanceur réutilisable Themis. La SABCA, forte de son expérience aérospatiale, s'occupera des systèmes d'actuation et les structures portantes du moteur de la future Themis (au sein desquelles les systèmes d'actuation sont intégrés).

Le CEO de la SABCA, Thibauld Jongen a notamment précisé : "L’accord signé aujourd’hui conforte le positionnement de SABCA en tant que pionnier en matière de systèmes d’actuation et de structures intégrées, qui sont nos produits phares. Après la signature du contrat de production Ariane 6 en 2020, cet accord avec ArianeGroup confirme une nouvelle fois le statut de Sabca en tant que centre d'excellence européen dans le domaine des véhicules spatiaux."

Un mot sur la SABCA

La SABCA a été créée en 1920 en Belgique et est de fait l'une des plus anciennes entreprises des secteurs aéronautique et aérospatial au monde. Elle est d'ailleurs la deuxième plus ancienne entreprise à avoir gardé son nom depuis sa création, juste derrière Boeing. Elle fait partie du groupe Orizio, dont le nom a été récemment changé (article sur le sujet). Elle participe à de nombreux domaines :

  • aéronautique militaire : entretien des F-16 danois, belges, de l'USAF stationnés en Europe, construction d'empennages horizontaux de F-35, des radômes de drones MQ-9,...
  • aéronautique civile : réservoirs de carburant des Falcon 6X, cône de queue pour les A330, actuateurs électromécaniques pour les A350-900 et A350-1000,... A ce propos, elle est la première entreprise à avoir développé et construit un actuateur électromécanique pour Airbus.
  • drones : la SABCA a réussi une grande première européenne en transportant dans l'un de ses drones X8 des tissus humains entre un hôpital et un laboratoire à Anvers (Province d'Anvers, Belgique),...
  • aérospatial : jupe avant, jupe arrière, vérins électromécaniques pour les moteurs,... sur Ariane 5, participation à Vega et Vega C, un bras robotisé sur l'ISS, Ariane 6, etc.

Grâce à son expérience, sa capacité de développement et de production, la SABCA fait partie des entreprises "Tier 1" dans le domaine aéronautique/aérospatial puisqu'elle à la capacité de livrer non pas de simples pièces mais bien toute une partie d'un appareil, facilitant la construction pour Airbus, Gulfstream, etc. Par exemple pour les avions de transport tactique A400M, elle construit et livre en une seule pièce les supports de flaps (partie fixée sous l'aile) de l'A400M, la partie mobile qui se déploie quand le pilote a besoin des flaps et bien évidemment, l'actuateur permettant le mouvement nécessaire de la partie mobile.

Après la réussite du vol 503 (dernier vol de qualification, 21 octobre 1998), la plaque d'un des boosters d'Ariane 5 avec le drapeau belge a été découpée et est exposée au sein de l'entreprise.
Après la réussite du vol 503 (dernier vol de qualification, 21 octobre 1998), la plaque d'un des boosters d'Ariane 5 avec le drapeau belge a été découpée et est exposée au sein de l'entreprise. © Gaétan Powis
Après la réussite du vol 503 (dernier vol de qualification, 21 octobre 1998), la plaque d'un des boosters d'Ariane 5 avec le drapeau belge a été découpée et est exposée au sein de l'entreprise.

SABCA Belgique Themis lanceur récupérable Aérospatiale Espace Ariane 5 fusée Ariane ArianeGroup


Répondre à () :

Campagne | 29/09/2022 08:16

Actuation (EN) = Actionnement (FR) Flap (EN) = Volet (FR) Du franglais sur un site comme Air & Cosmos, cela est bien dommage ...

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité