0
Aviation Civile
Norwegian annule 97 Boeing dont 92 Boeing 737 MAX
Norwegian annule 97 Boeing dont 92 Boeing 737 MAX
© Norwegian

| Yann Cochennec

Norwegian annule 97 Boeing dont 92 Boeing 737 MAX

Déjà en grande difficulté financière avant l'éclatement de la pandémie de coronavirus, la compagnie aérienne low cost Norwegian annule des commandes sur 97 Boeing et réclame des compensations. Mais, les Airbus A320neo sont toujours confirmés.

Annulations et compensations

Le calvaire commercial du Boeing 737 MAX est loin d'être fini. Le moyen-courrier, qui vient de commencer une série de vols de recertification, enregistre de nouvelles annulations de commandes. La dernière en date est annoncée par la compagnie aérienne low cost Norwegian. Cette dernière annule ses commandes sur 92 Boeing 737 MAX auxquels s'ajoutent cinq Boeing 787-9. Norwegian a également déposé une réclamation "pour obtenir le remboursement des paiements avant livraison liés à ces avions et une compensation des pertes liées à l'immobilisation du 737 MAX et aux problèmes de moteur du Boeing 787". Déjà en grande difficulté financière avant l'éclatement de la pandémie de coronavirus ou covid-19 en raison d'une croissance trop rapide nourrie par un endettement mortel, le transporteur norvégien cherche à se reconstituer une trésorerie et à limiter au maximum ses investissements. L'occasion est nourrie par les déboires du 737 MAX.

Boeing 737 MAX : sous les 3 800 unités

Au fil du temps qui passe, le carnet de commandes du Boeing 737 MAX continue de fondre au fil des annulations. A fin mars 2020, le carnet de commandes comptait toujours 4 354 appareils à livrer, en incluant ceux sortis de chaîne mais non livrés et parqués un peu partout en attendant le feu vert au retour en exploitation commerciale. Depuis, le carnet de commandes est passé sous la barre des 3 800 unités et devrait continuer à fondre chez les clients, loueurs et compagnies aériennes, qui ont aussi acheté de l'Airbus A320neo. Ce qui est le cas de Norwegian qui avait toujours 88 A320/A321neo en commande ferme à la fin mai 2020.

Variable d'ajustement

« Le Boeing 737 MAX risque d’être très fortement la variable d’ajustement préférentiel des compagnies aériennes et loueurs qui ont le choix dans les annulations et les reports de commandes », estime Bertrand Mouly-Aigrot, «associé» du cabinet de consultants Archery. D’autant plus que "les retards de livraisons permettent aux clients de sortir de leurs contrats même de manière conflictuelle avec Boeing avec zéro pénalités de retards et sans perdre leur mise », poursuit Marc Durance, également partner chez Archery Consulting. Et d’ajouter : « mais, reporter ou annuler préférentiellement du 737 MAX plutôt que de l’A320neo ne concerne que ceux qui sont clients des deux avions». « Si vous êtes Southwest ou Ryanair, votre capacité à sortir est moindre et les coûts de sortie sont plus élevés », souligne-t-il. C'est aussi le cas de GOL au Brésil et de FlyDubai (cf. Air & Cosmos n° 2694).

 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription