5
Défense
Minotaure : les FAS projetées sur Djibouti
Minotaure : les FAS projetées sur Djibouti
© Armée de l'Air et de l'Espace

| BOQUET Justine

Minotaure : les FAS projetées sur Djibouti

Dans le cadre d'un exercice mené par l'Armée de l'Air et de l'Espace, plusieurs Rafale ont été projetés à Djibouti fin décembre, soutenus par l'A330 MRTT. L'ambition était d'entraîner les FAS à un nouveau raid de longues distances.

Forces aériennes stratégiques.

Le vol aura duré plus de 10 heures. Les cinq Dassault Rafale auront ainsi parcouru plus de 8 000 km, entre Istres et Djibouti. Pour l'occasion, ils étaient accompagnés de ravitailleurs et d'un AWACS. Cette démonstration de puissance des ailes françaises a été menée dans le cadre de l'exercice Minotaure, visant à déployer un dispositif aérien en dehors du territoire français et a mené, à l'arrivée, un combat de haute intensité. Les FAS ont ainsi été mises à l'honneur, avec le couple gagnant Rafale – A330, qualifié régulièrement de game changer par les forces. Trois Rafale de la 4e escadre de chasse appartenant à la BA de Saint-Dizier et deux Rafale de la 30e escadre de chasse de la BA de Mont-de-Marsan ont ainsi été déployés. A leur arrivée sur Djibouti, « les 3 Rafale B des forces aériennes stratégiques [devaient] alors pénétrer les défenses adverses pour simuler un tir de missile, tandis que les 2 Rafale C [assuraient] la protection aérienne du raid », détaille le Ministère des Armées. 


Ravitailleurs Airbus A330 MRTT Phénix

Tout au long de la mission, les Dassault Rafale de l'Armée de l'Air et de l'Espace ont reçu le soutien de ravitailleurs. Au côté de l'Airbus A330 MRTT Phénix, les KC-135, plus anciens, étaient également engagés. Si ce dernier a rendu de bons et loyaux services aux ailes françaises, le Phénix apporte un vent de fraicheur sur les capacités françaises. « Sur le plan opérationnel, le passage au MRTT constitue un bond capacitaire pour les armées françaises, du fait de ses performances, de sa souplesse d'emploi, de son faible coût d'exploitation ainsi que du large spectre de missions couvertes. L'architecture du Phénix autorisera la simultanéité des missions de ravitaillement et de transport de fret, de passagers et de blessés. Cela nous invite à repenser la manière de concevoir les opérations aériennes », déclarait dans les pages d'Air&Cosmos le général Maigret, commandant des FAS, en octobre dernier. Le remplacement des C135 par des A330 MRTT offre ainsi de nouvelles possibilités à la France. Rappelons qu'à terme, d'ici 2023, 20 Rafale soutenus par 10 MRTT devront pouvoir être projetés en 48 heures à l'autre bout de la planète. Des atouts ayant donc largement conquis la France puisqu'aux douze Phénix initialement commandés, s'ajoutent désormais trois A330 supplémentaires, commandés dans le cadre du plan de relance. 


Renseignement. 

Aux côtés des chasseurs et ravitailleurs, l'Armée de l'Air et de l'Espace avait également déployé, dans le cadre de Minotaure, un E-3F, provenant de la BA d'Avord. « Offrant une détection accrue sur l'ensemble des menaces, il garantit une parfaite connaissance de la situation aérienne aux équipages mais aussi au centre d'opérations des FAS (COFAS) qui peut suivre en temps réel – notamment grâce aux liaisons de donnée tactique (L16) – le déroulement d'une telle opération », vient ajouter le Ministère des Armées. Le renseignement offert par l'AWACS était d'autant plus crucial pour la seconde partie de l'opération, visant à pénétrer les défenses adverses, jouées par des Mirage 2000-5, de la base aérienne 188 de Djibouti. D'autres exercices sont par ailleurs prévus dans la région au cours des prochaines semaines, qui seront menés par le CFA (commandement des forces aériennes) et le CDAOA (commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes). 

Répondre à () :


Captcha
Harraz Amar | 04/01/2021 17:37

la construction d'un deuxième porte-avions n'est opportune, le prix prévu pourrait être investi dans d'autres domaines. Fermez le ban.

Fund | 04/01/2021 17:54

La.presence permanente d un groupe aéronaval opérationnel pour notre sécurité n a pas de prix.

Galipienso | 04/01/2021 23:42

En temps que ancien militaire pilote d'hélicoptère et d'avions légers j'aurais bien voulu être à leur place

Dumàrcet | 05/01/2021 02:59

On pourrait tout simplement désarmer laFrance et investir les sommes a l ébergement et un viatique pour vivre, c est une idée, ces braves gens seraient à votre charge à vie. Bonne lectureC82A

soulié | 05/01/2021 22:37

J'ai aimé l'article retrouver AIR ET COMOS , un plaisir.Bon vol

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription